Sintel : un court métrage entièrement réalisé avec des logiciels libres

Par
Le 01 octobre 2010
 0
Là-haut, dans le froid. Des montagnes, de la neige... Pour un peu, on entendrait les loups hurler à la mort. Une jeune femme habillée de peau de yak marche, épuisée, quand un chasseur l'attaque. Sintel - c'est le nom de la jeune femme, en hommage aux opérateurs MVNO avec peu d'imagination, probablement - a heureusement vu le blockbuster Troie juste avant de gravir les montagnes, et terrasse son assaillant du même coup sec que Brad Pitt / Achille.

Trève de spoiler, pour le reste, il faudra regarder Sintel.



Et si le scénario n'a rien à envier à une mission de paladin débutant dans WOW - Sintel avait le choix entre l'humour de l'Age de glace et son décor, devinez ce qui a été choisi - tout l'intérêt de ce court-métrage d'animation long de presque 15 minutes repose sur les logiciels de création utilisés. Du libre, du libre et du libre. Avec même un développement en Python. L'animation 3D a notamment été réalisée sur Blender. Logique, puisque c'est l'institut du même nom qui est à l'origine de Sintel, censé démontrer les capacités de son logiciel.

Largement financé par les internautes, Sintel est distribué sous licence Creative Commons 3.0. Une version MP4 est disponible en 1024 par 436 pixels, mais Blender a également pensé à publier une version OGV (2048 par 872 pixels). La licence permet donc de reproduire et commercialiser l'oeuvre en citant l'auteur.

Et pour rester dans le purisme du libre, Blender ne s'est pas contenté d'utiliser son logiciel. On retrouve The Gimp pour le traitement des images, Inkscape pour le dessin vectoriel, MyPaint et Krita pour le remplissage, et même l'OpenEXR comme format de fichier image. Le tout sur des machines embarquant des distributions GNU/Linux.

C'est le troisième film de la fondation Blender, après l'expérimental Elephant Dream en 2005 et le pixarien Big Buck Bunny en 2008. Il a fallu près d'un an pour le réaliser aux Pays-Bas. La version Youtube est complétée avec trois distributions téléchargeable sur le site même de Blender, deux en MP4 (une 5.1 et une stéréo), et une en OGV. Un DVD est même à vendre, avec le court métrage, mais aussi - et surtout - des bonus, tutoriels, entretiens, etc.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top