Outlook : les messages dotés d'actions débarquent sur iOS et Android

09 mai 2019 à 14h01
0
Outlook Mail

Microsoft va proposer une nouvelle fonctionnalité à son client mail mobile permettant d'accomplir une action en réponse à un mail, sans avoir à ouvrir le courrier. L'éditeur suit Google qui propose un dispositif similaire dans Gmail.

Microsoft va offrir aux utilisateurs d'Outlook mobile un gain de temps dans leur gestion quotidienne de mails. L'éditeur va introduire dans une mise à jour de son application la possibilité d'effectuer une action dans un mail sans avoir à l'ouvrir au préalable.

Des actions sous forme de pop-up qui font gagner du temps aux utilisateurs intensifs

Une fenêtre pop-up s'affichera à la réception du mail demandant au destinataire s'il accepte par exemple de répondre à un sondage, ou de rejoindre un document partagé sur Office en un clic. Ces actions sont déjà disponibles sur les versions de bureau d'Outlook.

Ce dispositif rappelle la prise en charge des mails AMP par Gmail, qui offre le même type d'interactions destinées à rendre le mail plus moderne que ce qu'il est encore aujourd'hui.

La fonctionnalité devrait être déployée dans les prochains mois, selon l'éditeur sur iOS et Android.

Source : Windows Central

5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top