Microsoft lance Office Mobile pour iPhone

14 juin 2013 à 13h23
0
Word, Excel et Powerpoint débarquent sur iPhone, du moins pour les détenteurs d'un abonnement Office 365. Une application dédiée est d'ores et déjà disponible sur l'App Store. Elle permet la consultation, mais aussi l'édition de documents, ainsi que l'accès aux fonctions de stockage et de synchronisation de SkyDrive.

Microsoft étend finalement les ramifications de la suite Office en direction de l'iPhone d'Apple. L'éditeur a en effet publié vendredi l'application « Office Mobile » sur l'App Store. L'accès en est pour l'instant réservé aux internautes américains, mais elle sera déployée à l'international dans les jours à venir (la sortie France est prévue le 18 juin). L'application, installée par nos soins, est d'ailleurs d'ores et déjà localisée en français.

L'application (58 Mo) est gratuite, mais il faudra disposer d'un abonnement Office 365 valide pour l'utiliser. Une fois authentifié, l'utilisateur pourra accéder aux documents stockés en ligne par l'intermédiaire de SkyDrive ou de Sharepoint, les consulter mais aussi et surtout les éditer, directement depuis l'écran de son iPhone.

00C8000006055574-photo-office-365-sur-iphone.jpg
00C8000006055568-photo-office-365-sur-iphone.jpg

Microsoft promet à ce niveau une prise en charge avancée des fonctions traditionnelles de ses logiciels, qu'il s'agisse des graphiques sous Excel, des illustrations SmartArt sous Word ou de l'utilisation des formes avec Powerpoint. Il assure en outre qu'un document modifié sur iPhone conservera la mise en forme initialement réalisée sur un ordinateur : la manipulation sur mobile ne devrait donc pas dégrader la mise en forme d'un document complexe.

L'accès et la synchronisation des documents au sein de SkyDrive demandera bien sûr une connexion à Internet active, mais l'édition peut, elle, être réalisée lorsque le téléphone est hors ligne. Microsoft souligne en outre la possibilité de créer des documents, d'utiliser les annotations et commentaires ou d'accéder au mode présentation de Powerpoint.

Bref, une offre qui se veut des plus complètes, à même de concurrencer les suites bureautiques mobiles actuellement proposées sur iOS. Notons qu'à ce stade, Office Mobile n'est optimisé que pour l'écran de l'iPhone (ou de l'iPod Touch) : il n'y a pas (encore ?) de version adaptée à l'iPad.

00C8000006055558-photo-office-365-sur-iphone.jpg
00C8000006055564-photo-office-365-sur-iphone.jpg

Au téléchargement, l'application demande donc à l'utilisateur de s'authentifier via son compte Office 365. Si celui-ci n'en dispose pas, la souscription lui est proposée directement... via un achat in-app, ce qui signifie que Microsoft accède de rétrocéder à Apple la commission (30%) liée à une transaction de ce type. Le tarif est identique à celui pratiqué sur le Web, à savoir 99,99 dollars pour un abonnement d'un an aux Etats-Unis. Outre l'accès à la version iPhone, la souscription donne droit à Office 365 sur un maximum de cinq ordinateurs, PC ou Mac, ainsi qu'à 20 Go de stockage sur SkyDrive.

Si l'annonce surprend, c'est essentiellement parce que la rumeur laissait entendre que cet Office Mobile avait vocation à débarquer sur le marché début 2014. Microsoft a donc été plus rapide que prévu (peut-être pour répondre à l'arrivée d'iWork sur mobile via le navigateur chez Apple ?). Pour le reste, l'arrivée d'Office sur iPhone correspond parfaitement à la stratégie décidée par l'éditeur de Redmond : favoriser le modèle d'une souscription sur abonnement plutôt que la vente de licence permanente.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top