Office pour Mac 2011 est finalisé, la date de lancement se précise

13 septembre 2010 à 13h13
Microsoft a annoncé vendredi qu'il avait achevé la conception d'« Office pour Mac 2011 ». Désormais au stade RTM (pour release to manufacture), la nouvelle version de la suite bureautique de Microsoft peut ainsi entrer en production et être emballée avant d'être commercialisée.

0140000003541442-photo-emballages-office-pour-mac-2011.jpg

L'équipe Mac de la firme de Redmond en profite pour récapituler les principales nouveautés, désormais définitives, de cette nouvelle édition. « Office 2011 » uniformise donc comme prévu l'ergonomie de la suite en apportant enfin le ruban au Mac, pourtant introduit sur PC dès l'édition 2007. Dans le même ordre d'idée, « Outlook pour Mac » y remplace Entourage. Les outils de collaboration ont enfin été revus et se connectent dorénavant à Office Web Apps, à SharePoint et à SkyDrive.

Annoncés au mois d'aout, les tarifs de 109, 139, 249 et 379 euros pour respectivement l'édition « Famille et Etudiant », la variante 3 licences, l'édition « Famille et Petite entreprise » et sa variante n'ont pas changé. On parle enfin d'une date de commercialisation pour le 26 ou 27 octobre 2010, bien que cette dernière information n'ait pas été confirmée.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top