Yahoo Messenger tire à son tour sa révérence

Par
Le 11 juin 2018
 0
Après AOL Instant Messenger en décembre 2017, c'est au tour de Yahoo Messenger de prendre congé. La plateforme de messagerie instantanée née en 1998 ne sera plus opérationnelle à compter du 17 juillet 2018.

Yahoo Messenger s'arrête en tant que plateforme, ce qui veut dire qu'à compter du 17 juillet 2018 il ne sera plus disponible ni sur le web, ni sur Android, ni sur iOS.

Yahoo Messenger : une mort prévisible


C'est un sentiment nostalgique qui risque de gagner le coeur de nombreux internautes aujourd'hui, en particulier ceux pour qui il était l'incarnation de la messagerie instantanée. Après 20 ans de bons et loyaux services, Yahoo Messenger tire donc sa révérence. La mort lente du service de messagerie n'était un secret pour personne. Face à l'ascension fulgurante de WhatsApp, la plateforme de messagerie de Yahoo devenait de moins en moins pertinente. Le coup de grâce a en quelque sorte été porté par Yahoo lui-même, lorsque la firme a arrêté l'ancienne version de Yahoo Messenger en 2016 et a invité les utilisateurs à télécharger manuellement la nouvelle version lancée en 2015, ce que peu ont finalement fait. Cette nouvelle version a à son tour, été condamnée en août 2016 lorsque la gestion des clients Windows et Mac a été arrêtée. Seules restaient les applications Android et iOS.

Cette fermeture survient peu après celle d'AIM (AOL Instant Messager) en 2017. Le logiciel de messagerie lancé en 1997 par AOL et qui revendiquait 52 % du marché de la messagerie instantanée américain en 2006 n'a cessé de voir son audience s'effriter au profit de Facebook dans un premier temps, puis de WhatsApp. Depuis la mainmise de Verizon sur AOL en 2015 et sur Yahoo en 2017, le destin d'AIM était scellé : la plateforme a été fermée la même année. Et l'arrêt total de Yahoo Messenger hantait depuis l'esprit des utilisateurs de la première heure.

yahoo messenger 11 clubic mikeklo


Yahoo Squirrel, le successeur de Yahoo Messenger ?


Lancé en mars 1998 sous le nom de Yahoo Pager (rebaptisé Yahoo Messenger l'année d'après), le logiciel faisait office de pionnier à l'époque dans la mesure où en plus des fonctionnalités de base de messagerie, il permettait d'ajuster la présentation des éléments visuels, de mettre de courts messages-« statuts » visibles à l'ensemble des contacts ainsi qu'inviter des contacts depuis son annuaire Yahoo. Mais d'autres outils de messagerie instantanée ont émergé depuis, et l'audience de Yahoo Messenger est à son plus bas : selon les données d'App Annie, l'application est actuellement 160e dans la catégorie « Réseaux sociaux » sur l'App Store et 117e sur Google Play.

En annonçant la fermeture de Yahoo Messenger, Oath, la structure qui chapeaute les actifs Internet de Yahoo et AOL depuis leur rachat par Verizon, a fait savoir qu'elle comptait se consacrer à « la construction de nouveaux outils de communication qui répondent mieux aux besoins des clients ». Concrètement, il s'agit de Yahoo Squirrel, la nouvelle plateforme de messagerie de la firme, qui fonctionne uniquement par invitations pour l'instant. Les anciens de Yahoo Messenger pourront, quant à eux, télécharger l'ensemble de leurs données dans les six mois suivant sa fermeture.


Modifié le 11/06/2018 à 14h21
scroll top