Facebook corrige une grosse faille dans son Messenger

07 juin 2016 à 17h15
Une faille dans la messagerie du réseau social Facebook aurait pu permettre à des pirates informatiques de changer le contenu des conversations, a révélé mardi l'éditeur d'antivirus Check Point.

« Suite à l'intervention responsable de Check Point, Facebook a réparé rapidement la vulnérabilité », a assuré la société dans un communiqué, sans préciser si la faille avait été effectivement exploitée par des pirates.

« En abusant de cette vulnérabilité, il était possible de modifier ou d'enlever tous les messages, photos, fichiers, liens, et beaucoup d'autres choses », a noté Check Point.

Des hackers auraient ainsi été en mesure de modifier le fil d'une conversation pour falsifier un accord avec la victime, cacher une preuve ou incriminer une personne, changer ou cacher des informations importantes pouvant avoir des répercussions judiciaires, etc.

01F4000008387004-photo-facebook-messenger-ban.jpg

Des pirates informatiques auraient également pu échanger un lien dans une conversation contre un lien corrompu, susceptible d'infecter un ordinateur ou un terminal mobile avec un logiciel malveillant, et éventuellement persuader l'utilisateur de l'ouvrir.

Télécharger Facebook Messenger pour Windows 10

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top