VLC et Blu-ray commerciaux : les libbluray et libaacs mises à jour

22 août 2012 à 07h42
0
La lecture de Blu-ray commerciaux au travers de logiciels libres tels que VLC media player ou MPlayer a fait un pas en avant vendredi dernier avec des mises à jour des bibliothèques « libbluray » et « libaacs ».

00F0000001523110-photo-le-logo-blu-ray-disc.jpg

Les Blu-ray vidéo exploitent des codecs audio et vidéo répandus, le VC-1 ou le H.264, le Dolby Digital ou le DTS, que même les logiciels libres savent décoder, mais ils implémentent aussi quelques spécificités, ainsi que des verrous numériques.

libbluray

La « libbluray » est une bibliothèque multiplateforme assurant la prise en charge des listes de lecture spécifiques et des menus en Java des Blu-ray.

Publiée vendredi dernier, la nouvelle version 0.2.3 de cette bibliothèque, la troisième en date, corrige un problème de fuites de mémoire et améliore la gestion des langues : lorsque la langue par défaut du logiciel n'est pas disponible, la première langue disponible est désormais sélectionnée (souvent l'anglais), et les sous-titres sont désormais automatiquement désactivés s'ils sont de la même langue que la bande son (sauf s'il s'agit de sous-titres pour malentendants).

libaacs

Le cas échéant, la bibliothèque susmentionnée fait appel à la bibliothèque « libaacs » pour déchiffrer les disques protégés contre la copie, soit la quasi-totalité des Blu-ray commerciaux.

La version 0.5.0 sortie simultanément, la quatrième en date, inaugure la prise en charge d'OS X, au travers d'I/O Kit, qui permet de communiquer avec les périphériques. Elle corrige également un problème empêchant la détection du chiffrement AACS avec certaines versions 32 bits de Windows.

000000BE04111784-photo-logo-vlc.jpg

Associée à une base de données de clés, que les utilisateurs peuvent calculer puis s'échanger sur des forums, « libaacs » déchiffre de manière plus ou moins détournée les films protégés par le DRM AACS. Son utilisation est donc illégale dans les pays qui interdisent les contournements, y compris pour des raisons d'interopérabilité.

En France, le contournement des DRM est interdit par la loi DADVSI. VideoLAN, éditeur de VLC et hébergeur de ces bibliothèques développées par les équipes du célèbre forum Doom9, a ainsi demandé une dérogation à l'Hadopi au mois d'avril. Mais ce dossier ne sera présenté qu'à la rentrée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top