Aperture 3 et Lightroom 3 : deux gestionnaires photo pro en test

Stéphane Ruscher Contributeur
23 novembre 2010 à 17h25
0
Quand il s'agit de retoucher et gérer ses photos, il convient d'abord de se situer dans un profil : plutôt compact ou reflex ? Photos de vacances, artistiques, professionnelles ? Pour les profils plus « avancés », un iPhoto ou un Picasa ne suffira pas, et il faut alors passer aux ténors de la gestion de photos et du développement Raw que sont Aperture d'Apple et Lightroom d'Adobe. Nous testons ici leurs récentes versions 3 !

0000006401599970-photo-appareil-photo-num-rique-nikon-d90.jpg
Quel logiciel utiliser pour gérer ses photos ? Voilà une question qui revient systématiquement à cette période de l'année, et qui appelle une réponse variable selon le profil. Ainsi, un utilisateur de compact n'aura pas forcément besoin d'un logiciel complexe pour « derusher » ses souvenirs de vacances. Néanmoins, la relative démocratisation des reflex et l'arrivée d'appareils intermédiaires a sensiblement modifié le paysage, et si la question ne se pose pas pour un professionnel qui se dirigera spontanément vers Aperture ou Lightroom, ces derniers logiciels ne sont pas exclusivement réservés à ce public. Moyennant un investissement tout de même conséquent (mais nettement moins qu'un Photoshop), on dispose de fonctionnalités beaucoup plus évoluées que les quelques outils de retouches d'un iPhoto ou d'un Picasa.

0000009601758064-photo-mike-capture.jpg
C'est pourquoi, avant de nous pencher sur le récent iPhoto '11 et ses concurrents Mac ou Windows (ACDSee, Picasa, Windows Live Photo Gallery, Photoshop Elements...), nous avons choisi de mesurer les deux « ténors » de la catégorie pro, à savoir Photoshop Lightroom sur Windows et Mac OS X, et Aperture, la solution d'Apple (pour Mac OS X uniquement, évidemment). Se distinguant par leur prise en charge des formats RAW et leurs fonctionnalités de retouche nettement plus pointilleuses, tous deux sont passés en version 3 cette année, et si la comparaison entre les deux logiciels n'a évidemment de sens que pour les utilisateurs de Mac OS X, Lightroom 3 demeure un logiciel assez unique par son positionnement sous Windows (à l'exception d'ACDSee Pro 3, sur lequel nous reviendrons prochainement). La version 3 vaut-elle la mise à jour pour les utilisateurs de la précédente ? Nous tenterons également de répondre à cette question.

Mise au point sur le RAW

La principale différence entre des gestionnaires de photo « classiques » et des outils destinés aux professionnels réside dans la prise en charge des formats Raw. Pour les néophytes, le Raw est généralement comparé à un négatif numérique : il s'agit du fichier non compressé, non retouché, à la sortie du capteur. L'intérêt de pouvoir travailler directement sur les Raw est multiple. Il permet déjà de court-circuiter la conversion en Jpeg effectuée par le boîtier (compact ou reflex), une compression qui même dans son réglage le plus fin entraîne des pertes d'information irrémédiables. L'autre intérêt du Raw réside dans sa malléabilité supérieure : comme le fichier brut est préservé, on peut lui appliquer a posteriori tous les réglages désirés (balance des blancs, saturation, netteté, etc...), ne laissant à la prise de vue que le soin de bien cadrer et exposer son image. La qualité du post-traitement, effectuées sur un fichier de meilleure qualité et depuis une machine beaucoup plus puissante qu'un appareil photo (les algorithmes peuvent alors être beaucoup plus élaborés), monte clairement en grade.

L'inconvénient du Raw, outre le poids supérieur des fichiers, réside dans sa compatibilité : il n'y a pas un format Raw mais des formats spécifiques à chaque constructeur. Du fait de leur maturité, Lightroom comme Aperture gèrent désormais un grand nombre d'appareils, mais il faudra s'assurer au préalable de la compatibilité de votre appareil avec l'un des deux logiciels. Vous trouverez les informations sur ces deux pages :


Sachez enfin que les deux logiciels gèrent le format DNG (Digital Negative), poussé par Adobe, qui permet la conversion des Raw spécifiques aux appareils dans un format plus universel. Certains appareils gèrent d'ailleurs ce format nativement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top