Brave, Opera et Vivaldi ne se plieront pas à la politique anti-bloqueur de pub de Chrome

11 juin 2019 à 09h32
0
Adblock

Bien qu'ils partagent une base de code commune Chromium, les navigateurs tels que Brave, Opera et Vivaldi ne se plieront pas à la politique anti-bloqueur de pub de Chrome.

Les trois équipes de développement des trois navigateurs ont confirmé publiquement qu'elles ne souhaitaient pas suivre les changements initiés par Google sur Chromium, le navigateur open-source sur lequel Chrome, Brave, Opera et Vivaldi sont en partie basés.


Des modifications qui feront leur entrée en 2020

Google a effectivement annoncé son intention de modifier le système d'extension de Chrome en octobre dernier, en publiant un nouvel ensemble de normes réunies sous l'appellation Manifest V3, qui modifiera le fonctionnement des extensions au-dessus de la base de code Chromium.

Il a fallu quelques mois aux développeurs d'extensions pour comprendre à quel point les modifications apportées à Manifest V3 étaient impactantes. Google envisage de fait de remplacer l'une des principales technologies permettant aux extensions d'interagir avec les requêtes de sites Web, au profit d'une technologie inférieure. Les extensions offrant des services de blocage des publicités seront touchées, tout comme les extensions d'antivirus, de contrôle parental... ou d'autres services qui aident à renforcer la confidentialité des utilisateurs.

De nombreux utilisateurs avaient accusé Google de vouloir saboter les extensions bloquant les publicités, qui réduisaient bien évidemment ses bénéfices publicitaires. À la fin du mois de mai, Google a annoncé que l'ancienne technologie (API Web Request) utilisée par les bloqueurs de publicité ne serait disponible que pour les utilisateurs professionnels de Chrome. Les modifications de Manifest V3 devraient être « mises en ligne en janvier 2020 », date à laquelle les extensions des bloqueurs de publicité verront leurs capacités de blocage considérablement réduites.


Quid des autres navigateurs ?

Cette décision a irrité les utilisateurs de Chrome, nombre d'entre eux s'étant d'ailleurs engagés à changer de navigateur et se tournant pour certains vers Firefox, que ses développeurs s'efforcent de transformer, toujours plus, en un produit privilégiant la confidentialité.

Toutefois, les modifications prévues par Manifest V3 seront ajoutées à la base Chromium, ce qui signifie qu'elles auront probablement un impact sur les autres navigateurs basés sur Chromium.

Le navigateur Brave, qui fonctionne avec un bloqueur de publicité intégré, a déjà déclaré, via son PDG Brendan Eich, qu'il continuerait de prendre en charge l'ancienne technologie d'extension WebRequest, et de soutenir uBlock Origin et uMatrix - deux extensions développées par Raymond Hill, le développeur d'extensions Chrome, qui avait mis en avant le projet de Google de saboter les bloqueurs de publicité Chrome au cours des derniers mois.

Tout comme Brave, Opera, est livré avec un bloqueur de publicité intégré, que le navigateur continuera a prendre en charge. Un porte-parole a ainsi déclaré que « les utilisateurs d'Opera ne seraient pas vraiment exposés aux changements » induits par Manifest V3.

Vivaldi, a affirmé dans un post de blog son intention de laisser le choix aux utilisateurs, sans préciser quelle démarche serait appliquée face aux changements de Google.

Enfin, Microsoft a annoncé l'an dernier sa volonté d'abandonner son moteur de navigateur exclusif EdgeHTML pour un port Edge de Chromium, qui est actuellement en test public. Les projets de Microsoft concernant les modifications apportées par Manifest V3 à Google sont actuellement inconnus.



Source : Zdnet
Modifié le 09/09/2019 à 17h13
8 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top