Une faille de sécurité découverte dans AdBlock et AdBlock Plus

Alexandre Boero Contributeur
17 avril 2019 à 14h54
0
Adblock
FOOTAGE VECTOR PHOTO / Shutterstock.com

Un chercheur de sécurité a découvert une faille à l'intérieur des systèmes de filtrage qui infecterait plusieurs bloqueurs de publicités. Les développeurs d'AdBlock Plus travaillent sur une mise à jour de l'outil.

C'est le chercheur Armin Sebastian qui, sur son blog, a alerté l'opinion en publiant un billet dans lequel il a révélé, ce 15 avril, avoir découvert une faille présente dans la version 3.2 du logiciel AdBlock. Lancée en juillet 2018, cette version a introduit une nouvelle option de filtrage pour réécrire les requêtes Web, implantée ensuite par AdBlock Plus et uBlock, deux logiciels appartement à AdBlock.

Une faille exploitable sur l'ensemble des navigateurs

L'option de filtrage en question, qui concerne donc la réécriture des demandes, est conçue et utilisée pour supprimer les données de suivi et empêcher le blocage des publicités. La faille découverte peut potentiellement permettre à des hackers d'injecter à distance du code dans les pages web, leur offrant ainsi la possibilité de dérober des identifiants de connexion, procéder à des redirections de pages ou encore de manipuler des sessions.

La faille pourrait avoir potentiellement de graves conséquences puisqu'elle est susceptible de toucher 100 millions d'utilisateurs actifs ayant installé l'un des bloqueurs de publicité évoqué. Le fait que l'option de filtrage soit touchée est un réel problème, puisque extrêmement importante pour un bloqueur de publicité, dont l'extension peut accéder à la liste de filtrage et ainsi empêcher le chargement du contenu inapproprié lors de la navigation.

La révélation d'Armin Sebastian paraît d'autant plus inquiétante lorsqu'il affirme que la faille peut être exploitée sur l'ensemble des navigateurs et peut se répercuter sur l'utilisation de services Google comme Gmail, Maps et Images. « La vulnérabilité ne se limite pas aux services de Google, d'autres services Web pourraient également être affectés », prévient également le chercheur. Google botte d'ailleurs en touche, en déclarant que c'est à AdBlock Plus de régler le problème.

AdBlock Plus rassure et compte publier une prochaine mise à jour

Ainsi, AdBlock Plus n'a pas manqué de répondre le jour-même, en reconnaissant dans un premier temps le problème, indiquant que « bien que l'exploitation de ce problème ne soit pas anodine et ne fonctionne que sur certains sites Web, nous le prenons très au sérieux ».

Si la société précise qu'il n'y a « aucune menace existante pour les utilisateurs d'AdBlock Plus », elle évoque tout de même son devoir de responsabilité de protéger ses utilisateurs. Ainsi, elle affirme que « malgré le risque réel très faible, nous avons décidé de supprimer l'option de réécriture ».

AdBlock Plus promet de publier une mise à jour du logiciel « dès que cela sera techniquement possible », et tient une dernière fois à rassurer le public en ajoutant qu'« aucune tentative d'abus de l'option de réécriture n'a été relevée ».

14 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top