Le futur bloqueur de pubs de Chrome ? Inefficace selon Adblock

29 janvier 2018 à 15h18
0
Google, qui développe le navigateur Internet le plus utilisé du monde, Google Chrome, avait annoncé en grande pompe en 2017 que ce dernier allait intégrer dans le futur un bloqueur de publicités. Une annonce qui a un fort caractère symbolique, puisque Google tire la majorité de ses revenus de la publicité. Mais selon AdBlock, le futur bloqueur de pubs sera inefficace.

Google va en effet répondre aux standards des « publicités acceptables » défini par les géants du secteur. De quoi laisser filtrer la majorité des publicités.

Le bloqueur de pubs de Chrome filtrera moins d'une publicité sur cinq

En tant que membre de la CBA (Coalition for Better Ads) qui s'efforce de répondre au problème des publicités gênantes sur Internet en établissant des standards pour les régies et les sites Internet, Google ne va pas bloquer l'intégralité des publicités comme le fait, par exemple, AdBlock. En fait, selon le billet de blog posté par AdBlock le 24 janvier 2018, Google va surtout filtrer les publicités qui ne répondent pas à ce standard.

Résultat : le bloqueur de pubs ne va pas éliminer les publicités des pages Internet, ce qui paraît logique : si Google faisait une telle chose, le géant se couperait lui-même l'herbe sous les pieds et réduirait fortement ses revenus publicitaires estimés à plus de 70 milliards de dollars par an sur les ordinateurs et à 50 milliards sur les portables. AdBlock estime que Google Chrome ne va bloquer en réalité que 16 % des publicités.

01F4000007881387-photo-display-publicit-banni-re.jpg


La majorité des pubs sur Internet respectent les standards de la CBA

Si AdBlock se permet de donner cette estimation, c'est que l'entreprise a analysé les publicités qui seront effectivement bloquées par Google Chrome : sur 55 types de publicités sur Internet Google n'en bloque que 9 contre 51 pour AdBlock Plus. Ce sont ces neufs types de publicités qui représentent les 16 % avancés par le leader des bloqueurs de pubs. En ce qui concerne AdBlock Plus, AdBlock se vante de bloquer 93 % des encarts publicitaires.

La différence entre les deux types de bloqueurs de pubs est la suivante : Google va utiliser les règles de la CBA, tandis qu'AdBlock utilise les règles de l'Acceptable Ads standard, des règles émises par un comité d'experts indépendants, l'Acceptable Ads Committee. Certaines publicités, comme les vidéos qui se lancent automatiquement, sont acceptées par la CBA mais ne le sont pas par l'Acceptable Ads Committee, qui a édité des règles beaucoup plus strictes.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top