Adblock relance Flattr : rémunérer vaut mieux que bloquer

26 octobre 2017 à 18h28
0
Eyeo, la société allemande derrière Adblock, la célèbre extension pour navigateurs, vient de relancer son autre extension, baptisée Flattr. Son principe : déterminer les sites gratuits que vous visitez le plus et leur reverser une rémunération.

Flattr, une extension pour rémunérer ses sites préférés



Si Adblock ambitionne de bloquer le plus de publicités possible, cela n'est pas sans conséquence pour la rentabilité des sites que cette extension vise. Consciente qu'elle leur coupe les vivres, Eyeo, la société qui l'a développée, vient de relancer son autre extension, qui était jusqu'ici en bêta. Baptisée Flattr en référence au mot anglais « flatter », elle fonctionne dans une logique totalement différente, en « flattant » de façon monétaire les créateurs de contenus qui choisissent de participer à son programme.

Concrètement, il s'agit pour Flattr d'inviter les internautes à souscrire à un abonnement mensuel, avec un montant fixe de 3 dollars minimum. Tout au long du mois, l'extension Flattr enregistre le temps que l'internaute passe sur différents sites gratuits. Une fois le mois écoulé, Flattr reverse à ces sites un certain pourcentage de la cagnotte rassemblée, le montant de cette dernière étant proportionnel au temps que les internautes ont passé sur le site en question.

01F4000008763406-photo-comment-fonctionne-flattr.jpg


Flattr rémunérera tout site que les internautes auront apprécié



Flattr a d'ores et déjà des partenariats avec Wordpress, SoundCloud, Twitter, YouTube et Flickr, mais aussi avec des centaines d'autres sites. En théorie, n'importe quel éditeur de site Internet peut s'inscrire sur Flattr et prétendre à une rémunération. Afin d'en attirer le plus grand nombre, Flattr permet d'ailleurs aux internautes de choisir de rémunérer n'importe quel site de leur choix, même si celui-ci n'est pas encore inscrit au programme. Une fois une première cagnotte encaissée, Flattr contacte l'éditeur du site en question pour lui faire savoir qu'il peut à tout moment récupérer cette cagnotte s'il choisit de s'inscrire. Flattr espère ainsi inciter un maximum de sites à rejoindre son programme.

Sur les sommes encaissées auprès d'internautes, Flattr prélève une commission de 7,5 % (9 % le premier mois), une somme que les concepteurs du service expliquent être nécessaire pour faire fonctionner l'extension et couvrir les frais de virement.

La nouvelle version de Flattr se veut beaucoup plus incitative que la beta, où il fallait cliquer sur un bouton Flattr pour rémunérer un site. Les mois qui viennent permettront sans doute de savoir si cette extension trouve le succès espéré.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top