Chrome : un faux Adblock Plus déjoue la vigilance de Google

Alexandre PAULSON
10 octobre 2017 à 15h47
0
Une extension frauduleuse usurpant le nom d'Adblock Plus est parvenue à se faire référencer sur le Chrome Web Store pendant plusieurs jours. Alerté par un expert en sécurité informatique, Google a fini par la retirer de la liste, mais plus de 30.000 usagers de Google Chrome ont déjà installé le faux Adblock Plus...

Les dégâts constatés sur les ordinateurs infectés semblent minimes, se limitant à l'ouverture intempestive de pop-up publicitaires : le comble pour ce genre d'applications !

Une ressemblance confondante



Mauvais coup de pub pour Adblock Plus. Installé par plus de 10 millions d'usagers de Google Chrome, le bloqueur de publicités le plus populaire au monde vient de voir son nom usurpé sur le Chrome Web Store, qui n'a rien vu venir. Il a fallu la vigilance d'un internaute pour révéler la coexistence dans le catalogue d'extensions proposées par le navigateur de deux applications étrangement ressemblantes et portant toutes deux le nom Adblock Plus.

Cet internaute surnommé SwiftOnSecurity a mentionné sa découverte dans un Tweet qui a rapidement fait réagir Google. Il semble en effet que les développeurs de ce faux Adblock Plus soient parvenus à déjouer les procédures de vérification de la compagnie. Il faut dire que les identifier n'était pas chose facile : dissimulé sous le nom Adblock Plus, leur compte présentait de nombreux commentaires positifs, sans doute dus à la confusion avec le compte authentique.

01F4000008741736-photo-pixabay-chrome.jpg


Quelle portée pour les dégâts ?



Au 10 octobre, Google comptabilise 37.000 usagers de Chrome ayant installé le faux Adblock Plus. Celui-ci se manifeste une fois installé par une prolifération de pop-up publicitaires à l'écran. Difficile pour l'heure de savoir s'il a d'autres effets négatifs. Par précaution, si vous avez récemment installé Adblock Plus, n'hésitez pas à le supprimer et le réinstaller, l'extension frauduleuse ayant été supprimée du Chrome Web Store.

Ce n'est pas la première fois que Google fait face à l'apparition sur son marché d'extensions malignes usurpant le nom d'applications légitimes. Au début de l'année 2017, un hacker avait usurpé le nom « Google Docs » pour une application qui lui avait permis de collecter les données de comptes Gmail de milliers de clients de Google.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top