Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration

le 22 mai 2019 à 22h00
0
drone-notre-dame.png

Avec Open Notre Dame, Microsoft et Iconem espèrent faciliter la restauration de la cathédrale en créant une immense base de données en open source, qui rassemblera des documents de tout type sur le monument : ses fondations, son apparence, etc.

L'incendie du 15 avril dernier, qui ravageait une partie de la cathédrale Notre-Dame à Paris, n'en finit pas de faire parler de lui - et ce même dans le monde des nouvelles technologies et du numérique. Après la mobilisation de sociétés comme Apple, qui annonçait publiquement faire des dons pour aider à la reconstruction du monument, le 17 mai dernier, c'est au tour de la firme américaine Microsoft, aidée d'Iconem, une entreprise qui propose depuis 2013 des solutions numériques pour sauvegarder le patrimoine historique menacé, de faire part du lancement de leur nouveau projet baptisé Open Notre Dame. Il s'agit d'une base de données ouverte destinée à recueillir des photos du monument.

Créer une immense banque d'images libre


« Cette initiative contribuera non seulement à rassembler et analyser un maximum de documents existants sur le monument, mais également à produire des modèles 3D pour les mettre à disposition de tous », peut-on lire sur le site consacré au projet.

Vous l'aurez compris, l'idée est de mettre le concept de l'open data, et donc du partage libre de données, au profit de la restauration de la cathédrale. L'idée est de collecter un grand nombre d'images de Notre-Dame sur une plateforme ouverte à tous, afin de collecter un maximum de données - photos, dessins, plans, etc. - sur le lieu et sa structure, avant sa restauration.

Les deux entreprises partent d'un constat simple : des millions de clichés, pris à travers le monde autant par des particuliers que des institutions et entreprises privées, et ce depuis des années, sont disponibles. En les rassemblant via une plateforme open source, la technologie peut permettre d'exploiter ces images grâce à des technologies 3D et d'établir des analyses et des rapprochements. Un appel aux participations a donc été lancé, afin que chacun puisse déposer une image ou un plan qui sera par la suite exploitée par Microsoft.

Des modèles 3D accessibles à tous


Pour ce projet, Microsoft s'est associé à Iconem, car cette dernière est coutumière des réalisations de création de bâtiments en 3D pour des monuments du patrimoine français, comme le Mont Saint-Michel par exemple.

L'idée est donc d'allier les compétences des deux entreprises : d'une part analyser les caractéristiques du bâtiment grâce aux documents existants traités par la plateforme open source, et d'une autre de produire des modèles 3D qui aideront au plan de restauration de la cathédrale grâce aux technologies d'Iconem. Ceux-ci permettront de « compléter le relevé haute définition de Notre-Dame dans l'état actuel [...] et finaliser un modèle 3D temporel, intégrant le relevé après l'incendie de Notre-Dame, avec toute la documentation historique existante », peut-on encore lire sur le site du projet. Ces modèles temporaires du futur bâtiment et des projets seront hébergés sur GitHub, avant de pouvoir être partagés et utilisés librement par les usagers.

Cette initiative est un nouvel exemple des applications concrètes que peuvent avoir les données ouvertes au quotidien et de leur utilisation dans la société, en faveur du bien commun.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Comparatif 2019 : Quel est le meilleur support mural pour votre téléviseur ?
Game Builder : l'outil de Google qui permet aux utilisateurs de créer leurs propres jeux
LEGO lance une collection Jurassic Park : Le Carnage du T.Rex
MSI et BlueStacks : les jeux Android portés en 240 FPS sur PC
Le nouveau Play Store et son Material Theme est en cours de déploiement
Tesla pourrait lancer un concurrent à Uber avant le déploiement de Robotaxi
Le Pixel 4 sortirait au mois d'octobre (selon une fuite de Verizon)
L'Université de Cambridge veut éviter les embouteillages à l'aide de Raspberry Pi
Amazon annonce une Echo Dot Kids Edition plus... colorée
Les créateurs d'Apex Legends dubitatifs concernant le cloud gaming et le jeu vidéo compétitif
scroll top