Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration

22 mai 2019 à 22h00
0
drone-notre-dame.png

Avec Open Notre Dame, Microsoft et Iconem espèrent faciliter la restauration de la cathédrale en créant une immense base de données en open source, qui rassemblera des documents de tout type sur le monument : ses fondations, son apparence, etc.

L'incendie du 15 avril dernier, qui ravageait une partie de la cathédrale Notre-Dame à Paris, n'en finit pas de faire parler de lui - et ce même dans le monde des nouvelles technologies et du numérique. Après la mobilisation de sociétés comme Apple, qui annonçait publiquement faire des dons pour aider à la reconstruction du monument, le 17 mai dernier, c'est au tour de la firme américaine Microsoft, aidée d'Iconem, une entreprise qui propose depuis 2013 des solutions numériques pour sauvegarder le patrimoine historique menacé, de faire part du lancement de leur nouveau projet baptisé Open Notre Dame. Il s'agit d'une base de données ouverte destinée à recueillir des photos du monument.

Créer une immense banque d'images libre

« Cette initiative contribuera non seulement à rassembler et analyser un maximum de documents existants sur le monument, mais également à produire des modèles 3D pour les mettre à disposition de tous », peut-on lire sur le site consacré au projet.

Vous l'aurez compris, l'idée est de mettre le concept de l'open data, et donc du partage libre de données, au profit de la restauration de la cathédrale. L'idée est de collecter un grand nombre d'images de Notre-Dame sur une plateforme ouverte à tous, afin de collecter un maximum de données - photos, dessins, plans, etc. - sur le lieu et sa structure, avant sa restauration.

Les deux entreprises partent d'un constat simple : des millions de clichés, pris à travers le monde autant par des particuliers que des institutions et entreprises privées, et ce depuis des années, sont disponibles. En les rassemblant via une plateforme open source, la technologie peut permettre d'exploiter ces images grâce à des technologies 3D et d'établir des analyses et des rapprochements. Un appel aux participations a donc été lancé, afin que chacun puisse déposer une image ou un plan qui sera par la suite exploitée par Microsoft.

Des modèles 3D accessibles à tous

Pour ce projet, Microsoft s'est associé à Iconem, car cette dernière est coutumière des réalisations de création de bâtiments en 3D pour des monuments du patrimoine français, comme le Mont Saint-Michel par exemple.

L'idée est donc d'allier les compétences des deux entreprises : d'une part analyser les caractéristiques du bâtiment grâce aux documents existants traités par la plateforme open source, et d'une autre de produire des modèles 3D qui aideront au plan de restauration de la cathédrale grâce aux technologies d'Iconem. Ceux-ci permettront de « compléter le relevé haute définition de Notre-Dame dans l'état actuel [...] et finaliser un modèle 3D temporel, intégrant le relevé après l'incendie de Notre-Dame, avec toute la documentation historique existante », peut-on encore lire sur le site du projet. Ces modèles temporaires du futur bâtiment et des projets seront hébergés sur GitHub, avant de pouvoir être partagés et utilisés librement par les usagers.

Cette initiative est un nouvel exemple des applications concrètes que peuvent avoir les données ouvertes au quotidien et de leur utilisation dans la société, en faveur du bien commun.
2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Lobbying : les GAFA ont cassé leur tirelire en 2019
Tesla a dépassé Volkswagen en capitalisation boursière
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top