Bill Gates et Steve Ballmer fâchés ?

Par
Le 09 octobre 2014
 0
Tout n'est pas rose ou velours à Redmond, le berceau du géant des logiciels Microsoft. Le départ brutal de Steve Ballmer, en a laissé plus d'un perplexe. Et pour cause, celui-ci aurait été précipité par des désaccords liés au rachat de Nokia. C'est ce que nous apprend « The Empire Reboots » une saga de Vanity Fair très complète qui revient sur la nomination de Satya Nadella, le nouveau CEO de Microsoft.

Derrière les géants de la technologie, il y a des hommes et bien souvent des querelles ou des vieilles rancunes. Pour autant, la relation d'amitié unissant Bill Gates et Steve Ballmer a toujours semblé inébranlable. Il faut dire que les deux compères se connaissent depuis les bancs de l'université. Des amis de plus de trente ans donc. Pourtant, dans The Empires Reboots, les journalistes de Vanity Fair jettent une nouvelle lumière sur la relation unissant les deux hommes.

Tandis que Steve Ballmer avait toujours indiqué qu'il resterait président directeur général de Microsoft jusqu'en 2017, année où son plus jeune fils achèvera ses études, Steve Ballmer a annoncé prendre sa retraite le 23 août 2013 après 33 ans de service chez Microsoft (voir Steve Ballmer annonce son départ de Microsoft). Si traditionnellement ce genre d'annonce est immédiatement suivi d'un communiqué nommant le nouveau CEO, il n'en fut rien pour Microsoft avec l'ouverture d'une très longue période de recrutement d'un nouveau CEO. Une chasse au CEO qui trouvera son épilogue en février 2014, avec la nomination de Satya Nadella (voir Microsoft nomme Satya Nadella en tant que PDG).

01e5000007128560-photo-satya-nadella.jpg


Comment en est-on arrivé là ? C'est en juin 2013 que Steve Ballmer fait part au conseil d'administration de Microsoft, lors d'une réunion, être parvenu à un accord de principe sur le rachat de Nokia. Et tandis que Ballmer n'imagine pas que cela suscite débat, il s'absente pour raisons familiales. A son retour le lendemain, il apprend que le conseil d'administration refuse le rachat de Nokia et que cela n'est pas discutable. Un « coup » dont Bill Gates aurait été partie prenante. Steve Ballmer se sent alors trahi et l'on imagine la colère qui a pu l'animer à ce moment. L'homme met alors sa place en jeu informant le conseil d'administration que sans leur accord pour racheter Nokia, il quitterait Microsoft. Finalement, le conseil d'administration de Microsoft, conscient que sans Nokia l'avenir de Windows Phone était pour le moins incertain, accepte le rachat du finlandais tout en indiquant à Steve Ballmer son souhait de le conserver.

Trop tard peut-être pour Steve Ballmer qui décide lui même de quitter le navire. Et Bill Gates n'aura même pas cherché à retenir son vieil ami. Steve Ballmer ne mentionnera d'ailleurs même pas Bill Gates dans son larmoyant adieu aux troupes en polo jaune et au son de Dirty Dancing. On imagine dès lors que la discorde entre Bill Gates et Steve Ballmer n'a pas facilité la recherche d'un nouveau CEO. Une recherche que Vanity Fair relate d'ailleurs en détails.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Microsoft

scroll top