Test Shadow : un PC dématérialisé aussi bon qu'un vrai ?

Par
Le 12 avril 2018
 0
Et s'il était possible de jouer à n'importe quel jeu, depuis un vieux PC portable, un Mac ou même un smartphone ? C'est le pari - osé - que propose le service de PC dématérialisé Shadow. Pendant quelques semaines, nous avons eu l'occasion de tester ce service novateur pour voir s'il tient toutes ses promesses...

shadow mise en route


C'est quoi, un PC dématérialisé ?


Shadow est un service proposant un PC d'un genre un peu particulier aux joueurs que nous sommes. Contrairement à un constructeur, Shadow ne vous proposera aucun ordinateur à proprement parler mais un ordinateur virtualisé avec une carte graphique dédiée. Définissons brièvement ce que cela signifie.

Au lieu d'avoir tout le matériel vous permettant de jouer chez vous, l'ensemble des composants se trouve dans les datacenters de l'entreprise. Il vous suffit de vous connecter via internet à ce service, que ce soit au travers de votre PC (même depuis votre vieux PC tout lent qui pourrait à peine faire tourner Starcraft ), ou bien à travers d'un boitier mis à disposition par l'entreprise.

shadow datacenter


Bon OK, aucun matériel... mais concrètement ? Une fois connecté au service, c'est comme si le PC était chez vous : vous avez un Windows à disposition, avec une configuration qui évoluera avec le temps de façon complètement transparente pour vous. Toute la puissance de votre Shadow est donc à distance et l'application (ou le boitier) se charge de vous afficher l'image distante et de transmettre toutes les commandes de vos périphériques, clavier, souris casque, gamepad ou autre.

Voici la promesse avancée par Shadow. Sur le papier, l'ordinateur dématérialisé s'annonce donc prometteur. L'idée de pouvoir jouer depuis n'importe quel périphérique, une tablette en vacances, le vieil ordinateur familial le Week -end, ou même au boulot lors d'une pause déjeuner est plutôt intéressante. Mais qu'en est-il vraiment ?

shadow boitier


Des applications Windows, Mac et Android ainsi qu'un boîtier


Comme annoncé précédemment, il est possible d'accéder au service au travers d'applications disponibles sur différentes plateformes à l'heure actuelle : Windows, Mac et Android. Une application pour iOS devrait voir le jour d'ici peu de temps. Elle pourrait être utile pour jouer sur tablette, même si les contrôles peuvent manquer pour jouer.

Concentrons-nous sur l'application Windows. Il s'agit d'une application en somme très basique qui, une fois connecté, permet de configurer le stream (rappelons que le Shadow est un ordinateur distant, il nous envoie donc les images sous forme de flux vidéo) et de démarrer la machine virtuelle. Une fois cette dernière démarrée, l'application se connecte automatiquement dessus et vous avez accès à un Windows classique comme vous en avez l'habitude.

shadow avant


Quant au boîtier Shadow, ce dernier affiche un design assez abstrait, une sorte de gemme que l'on peut disposer sous plusieurs angles. Cet appareil offre un port Ethernet, deux display ports (un adaptateur HDMI est fourni) et deux USB 3.0 à l'arrière, ainsi que deux USB 2.0 à l'avant et les ports jack, micro et casque. Le jeu de connectiques peut être assez léger suivant les configurations, si vous possédez un gamepad et casque USB en plus des périphériques habituels. Il ne reste alors plus de place pour un éventuel disque externe, lecteur DVD externe ou clé USB. Les USB 2.0 auraient pu être placés à l'arrière pour y brancher clavier/souris. Bien qu'à l'heure où ces lignes sont écrites le Shadow ne supporte pas encore le Dual-Screen, cela est prévu dans une mise à jour future et le boîtier dispose déjà des sorties vidéos nécessaires.

shadow connectiques


Une prise en main rapide


La connexion se fait facilement et on arrive rapidement sur la machine. Une fois la première configuration de Windows effectuée, vous atterrissez sur le bureau et il est alors possible de télécharger vos jeux (grâce à une très bonne connexion côté Shadow) puis de les installer.

shadow débit


Un rapide coup d'œil à la configuration conforte sur la promesse avancée, puisqu'on retrouve une Nvidia 1080 accompagnée de 12Go de RAM, un processeur Intel Xeon accordant 8Threads, ainsi que 256Go de stockage. Cette capacité de stockage semble un peu faible, et pourrait être rapidement remplie pour ceux qui jouent aux jeux récents.

Il est alors possible d'effectuer à peu près tout ce qu'il est possible de faire avec un ordinateur classique, dans la limite du légal et des conditions d'utilisation (il n'est pas autorisé de miner des crypto-monnaies par exemple).

shadow composant


Quelques problèmes de fluidité en jeu...


Shadow propose un matériel évolutif, il semble compliqué de se concentrer sur des benchmarks qui seront obsolètes à la première mise à jour matérielle de la part de l'entreprise. Ce test va donc plutôt se concentrer sur l'utilisation du service ! Les essais ont notamment été effectués sur une Fibre, dont voilà les débits :

débit shadow testeur


L'idée de pouvoir jouer de n'importe quel endroit, pour peu d'avoir une connexion suffisante, est vraiment intéressante En jeu, les performances sont correctes (~100FPS) même si on pouvait s'attendre à plus élevé au vu de la configuration. Quoi qu'il en soit, les jeux fonctionnent pleinement.

Pour autant, certains problèmes existent...La carte graphique a été source de quelques problèmes : il est arrivé que cette dernière ne démarre pas avec Windows, ce qui bloque la résolution en 800x600, inutilisable en soi. Le service technique a su résoudre plutôt rapidement et il n'est pas réapparu ensuite. Enfin, une latence d'environ 3s entre le boitier et le service s'est fait ressentir. Ici aussi le service technique a été présent pour résoudre le souci.

shadow options


Ces retours ne sont que des problèmes ponctuels liés soit à l'application, soit au boitier. Il reste cependant un problème plus important : la fluidité manque un peu en rendez-vous, en comparaison à un PC pourtant moins performant sur le papier. Il est difficile de détailler réellement ce problème, même si on suppose qu'il est lié au maximum de FPS imposé par le service (60FPS).

Les performances du stockage (pas la capacité) sont assez médiocres, plus proches du disque dur que du SSD ce qui pose problème sur des jeux très gourmands ou mal optimisés. L'entreprise est cependant au courant du problème et compte le corriger très rapidement.

Un abonnement pour profiter du service Shadow


Pour profiter du service, il vous faudra souscrire un abonnement à Shadow et, au choix, louer, acheter ou vous passer du boîtier. L'abonnement mensuel sans engagement est ainsi de 44,95€ (soit 539,4€ par an), ou 29,95€ par mois si vous vous engagez pour 12 mois justement (soit 359,4€ par an). Comptez 7,95€ de plus par mois pour le boitier (soit 95,4€ par an), ou achetez-le pour 119,95€. Vous pouvez aussi décider de ne pas utiliser le boitier, ce qui vous obligera à ne passer que par l'application.

Comptez donc au minimum 454,8€ par an, pour profiter du service et du boitier en location, sous réserve de vous engager pour 12 mois.

shadow boite


En bref, un service prometteur... mais qui manque de maturité


En conclusion, Shadow est un service prometteur et très intéressant, avec un service technique assez réactif et compétant. Le fait d'avoir une configuration évolutive est un bon point, puisqu'elle devrait théoriquement permettre de jouer à n'importe quel jeu. Le boitier et les applications sont simples d'utilisation et permettent de se connecter et de jouer très facilement.

Le service Shadow manque cependant encore de maturité, et souffre de problèmes qui doivent être corrigés. Le stockage, ainsi que des problèmes de fluidité sont les deux points les plus bloquants, qui m'empêcheront malheureusement de jeter ma tour au profit d'un boitier Shadow !

Shadow

Les plus
+ Évolutivité du projet
+ Pouvoir jouer de presque partout
+ Un assistance réactive
Les moins
- Manque de fluidité
- Pas mal de bugs
- Stockage un peu faible
Boitier
Utilisation
Assistance
Expérience
3.5
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Technologie

scroll top