Batteries, électriques ou à hydrogènes, Alstom présente les trains hybrides régionaux de demain

Alexandre Boero Contributeur
04 octobre 2019 à 17h23
0
train-diesel-sncf.jpg
© Pixabay

Désireuse d'en finir avec les trains Diesel, Alstom propose des solutions alternatives comme le full électrique, le bi-mode thermique électrique, ou l'hydrogène..

Alstom veut mettre fin aux trains diesel, plus particulièrement aux 1 200 trains régionaux qui circulent toujours en France. Pour y parvenir, la société multiplie les solutions hybrides. Car la SNCF a une ambition qui est de taille : sortir du Diesel avant 2035. Alstom propose ainsi trois solutions majeures, que nous vous détaillons.

Le bi-mode thermique électrique, pour des entrées silencieuses en gare

La première solution présente un train hybride en version bi-mode thermique électrique, qui fonctionnerait sur des lignes non électrifiées. Pour fonctionner, 2 des 4 moteurs thermiques du train seront remplacés par deux batteries Li-on. L'avantage immédiat sera double : une consommation plus basse, donc une diminution des émissions de CO2, et un bruit grandement atténué, qui « permettra d'avoir des trains qui quitteront les gares sur batteries », a réagi Jean-Baptiste Eyméoud, directeur général France d'Alstom.


Sur les sections de voies non électrifiées, les batteries sont prévues pour se recharger lors du freinage ou par le moteur thermique.

Une version bi-mode batterie à l'autonomie mesurée

La deuxième solution d'Alstom consiste à proposer des rames bi-mode batteries, en remplacement des trains diesel-électriques qui circulent actuellement sur le réseau. Ici, l'idée est de retirer les quatre moteurs thermiques pour les remplacer par quatre batteries Li-on. Les batteries auraient alors pour rôle d'alimenter la traction et les climatisations du train sur les lignes non-électrifiées.

Cette solution est sans doute plus intéressante encore que la première, puisqu'elle permet au train de passer d'une voie électrifiée à une voie non-électrifiée. Cependant, son autonomie en 100 % batteries n'est que de 80 kilomètres, ce qui paraît encore un peu léger, bien que l'on évoque des trains « régionaux. »

400 à 600 kilomètres d'autonomie en mode hydrogène

Il existe enfin une troisième solution, la plus écologique. : celle du train hydrogène, bi-mode précisons-le, développé par Alstom. Dans la version du géant de l'industrie ferroviaire, les piles à combustible et les réservoirs à hydrogène remplacent les moteurs thermiques. Ce système présente l'avantage d'offrir un temps de remplissage identique au thermique.


La rencontre de l'hydrogène, « carburant » de ce train, et de l'oxygène, provenant de l'air ambiant, permet à la pile à hydrogène de produire de l'électricité. Les piles à combustible viennent ici alimenter la traction et les climatisations du train sur des lignes non électrifiées.
L'intérêt de la pile à hydrogène par rapport à la version bi-modes batteries, c'est l'autonomie, puisqu'on l'estime entre 400 et 600 kilomètres en mode hydrogène.

Source : Alstom
8 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top