Intel et Warner s'unissent pour nous divertir en voiture autonome

le samedi 02 décembre 2017
Dans le futur que nous promettent les constructeurs automobiles, nous aurons beaucoup de temps à tuer pendant nos trajets. Les deux industriels américains associent leur force pour transformer l'habitacle des voitures autonomes en salle de cinéma.

Intel travaille sur une technologie d'expérience immersive, dont Warner fournirait les contenus.

La voiture, cette salle de cinéma


Il est le seul survivant de l'industrie informatique américaine à avoir bien encaissé le choc de la concurrence chinoise. Il faut dire que Brian Krzanich, le CEO d'Intel, est du genre visionnaire. Leader mondial des semi-conducteurs, il engage toutes ses forces dans la bataille à venir sur la voiture autonome, dont il veut devenir l'un des principaux acteurs mondiaux.

Mais pas question de se contenter de fournir du hardware : au salon de l'Auto de Los Angeles, Intel a annoncé mercredi 29 novembre qu'il nouait un partenariat avec Warner Bros, pour développer des expériences immersives dans l'habitacle des futurs véhicules autonomes. Les deux industriels sont convaincus que le temps que nous passons aujourd'hui à conduire deviendra du temps libre, qu'ils se proposent de combler en nous proposant des films et des productions en réalité augmentée.

01f4000008766440-photo-intelamd.jpg


Intel, futur constructeur ?


Ce partenariat entre Intel et Warner Bros est le premier du genre noué entre un géant de la tech et un autre du divertissement. D'autres devraient suivre, tant le marché est persuadé que la future voiture autonome libérera un volume inédit de "temps de cerveau disponible". Les scénarii à l'étude sont d'ailleurs édifiants : beaucoup parient que l'habitacle de la voiture sera envahi par la vidéo, mais aussi la pub et des sollicitations commerciales en tout genre.

Intel compte bien se faire une place sur ce marché qui mobilise déjà les énergies de la tech, de l'automobile et du divertissement. Le groupe américain a d'ailleurs acquis cette année pour 15 milliards de dollars la société Mobileye, spécialisée dans les systèmes anti-collisions. Intel travaille au développement d'une première flotte de 100 véhicules autonomes de sa conception, et est aux avant-postes pour écrire une nouvelle législation qui les encadrerait. Reste à savoir si la loi dira quelque chose quand votre voiture Intel se mettra à vous vendre avec insistance des produits Marvel fournis par son partenaire...

Modifié le 01/06/2018 à 15h36