IPhone X : le scan facial sauvegardé par les développeurs tiers

01 décembre 2017 à 10h31
0
Le dernier smartphone haut-de-gamme d'Apple, l'iPhone X, a lancé la révolution des scanners faciaux après l'échec de celui du Samsung Galaxy Note 8 facilement piratable. Celui d'Apple est beaucoup plus précis, même s'il a déjà été trompé à plusieurs reprises. Mais voilà : selon lThe Washington Post, les développeurs tiers ont accès à ces données. Pire : ils peuvent les sauvegarder.

Il semblerait qu'il y ait une différence majeure entre la politique de confidentialité appliquée par Apple auprès de ses clients et celle demandée aux développeurs d'applications pour iOS...

Apple ne stocke aucune donnée... mais les développeurs tiers ?



Lors de l'annonce du scanner facial d'Apple sur l'iPhone X la firme de Cupertino a répondu immédiatement à l'ensemble des questions concernant la sécurité de données biométriques qu'il est possible de collecter par le biais de cette nouvelle fonctionnalité : Apple a déclaré qu'aucune des données du scanner ne sortirait du smartphone. Rien n'est envoyé vers les serveurs d'Apple et aucune donnée n'est stockée ailleurs que sur le téléphone lui-même.

Ce niveau de sécurité a de quoi rassurer les utilisateurs. Mais selon The Washington Post ce niveau ne s'appliquerait pas aux développeurs tiers. Ces derniers, qui vendent certaines données pour gagner de l'argent (ce qu'Apple ne fait pas puisque l'entreprise est spécialisée dans les appareils), peuvent avoir accès au scanner facial de l'iPhone X pour développer de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles applications. Mais les accès offerts aux développeurs tiers iraient plus loin.

01F4000008772230-photo-iphonex-rec.jpg


Les données biométriques stockées par les développeurs tiers ?



Selon l'article publié par The Washington Post le 30 novembre 2017, non seulement les développeurs tiers ont accès aux données du scanner facial mais ils peuvent aussi les stocker. Apple ne demanderait aux applications qu'une simple déclaration de l'utilisation faite des données collectées, déclarations que les utilisateurs acceptent en un clic, généralement sans les lire.

Sans compter qu'Apple n'a pas accès au fonctionnement de tous les développeurs qui proposent des applications pour iOS : les plus petits pourraient facilement passer entre les mailles du filet et revendre les données du scanner facial à l'insu du géant de Cupertino.

Et encore : si la revente des données du scanner aux publicitaires pose déjà problème, qu'en est-il des risques de piratage ?

Comme The Washington Post le dit : « Apple ne semble pas être suffisamment paranoïaque concernant le champ miné dans lequel elle est entrée ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top