Test iPhone XR : à vous faire regretter l’achat de l'iPhone XS

Par
Le 02 novembre 2018
 0
La note de la rédac
Le 12 septembre dernier, ce n'est pas un, ni deux nouveaux iPhone qu'Apple a présenté au public, mais bien trois modèles distincts. Un nouveau trio qui rompt définitivement avec le design "old school" arboré par les appareils de la marque depuis l'iPhone 6, et qui embrasse définitivement le tout gestuel et le plein écran. Sorti le 26 octobre dernier, l'iPhone XR est probablement le modèle le plus intéressant dévoilé par Apple - parce que moins cher, tout en embarquant un panel technologique à faire pâlir les versions plus onéreuses. Alors quels sont les résultats après une semaine d'utilisation ?

On vous en parlait plus tôt dans la semaine : on ne sait plus trop à quoi joue Apple avec ses gammes de produits, et l'iPhone XR en est la parfaite illustration.

Il s'agit d'un smartphone reprenant à son compte l'essentiel de l'attirail technologique de l'iPhone XS, tout en étant proposé dans 6 coloris et surtout 300€ moins cher que son grand frère.

On vous le dit sans détour, quitte à saboter la lecture du reste de ce test : l'iPhone XR fait de l'achat d'un iPhone XS un caprice injustifiable, tant il relève avec brio le numéro d'équilibriste entre excellence et gestion des coûts.

L'iPhone XR est disponible depuis le 26 octobre à partir de 859€ dans les coloris suivants : rouge, jaune, blanc, corail, noir et bleu.


iphone xr test
L'iPhone XR en version jaune. © Pierre Crochart pour Clubic

iPhone XR : fiche technique

Comme son aîné l'iPhone XS, le modèle XR - dont on ignore toujours la définition - dispose du dernier SoC né des usines de Cupertino : l'A12 Bionic. Une puce gravée en 7 nm qui, on l'a vu, propose des performances ridiculement élevées. Du reste, l'iPhone XR se différencie des autres modèles par une taille intermédiaire entre un modèle classique et "Max", et par quelques concessions d'un point de vue purement technique.

L'iPhone XR, c'est :
  • Un écran LCD IPS de 6,1 pouces, affichant une définition de 1792 x 828 pixels pour une résolution de 326 ppp couvrant environ 79% de la face avant
  • Un SoC A12 Bionic : 6 coeurs à 2,49GHz dont 4 sont dédiés aux tâches peu gourmandes, et 2 pour la performance ; NPU nouvelle génération
  • 3 Go de mémoire vive
  • 64, 128 ou 256 Go de stockage interne
  • Batterie de 2942mAh
  • Certifié IP67 contre l'immersion (30 minutes, 1 mètre) et la poussière
  • Appareil photo dorsal : un capteur 12 mégapixels avec objectif stabilisé ouvrant à f/1,8 (focale de 26mm)
  • Appareil photo frontal de 7 mégapixels ouvrant à f/2,2
Les éléments de la liste arborant une astérisque représentent les différences avec l'iPhone XS. Certaines sont minimes (IP67 contre IP68, 3 Go de RAM contre 4 Go de RAM, 256 Go de stockage maximum), quand d'autres peuvent être plus impactantes (LCD versus OLED, un seul appareil photo, batterie plus imposante).

Dans la boîte, rien de neuf : on retrouve l'indécrottable chargeur Lightning 5W, une paire d'écouteurs EarPods Lightning et c'est tout. Comme sur le modèle le plus onéreux, Apple ne daigne plus fournir l'adaptateur Lightning / Jack pour vos casques audio filaires. Il faudra vous équiper pour 10€ de plus.

Un smartphone trop grand pour son propre bien

On parlait dans notre test de l'iPhone XS de l'aspect de plus en plus luxueux des appareils Apple. Tout en verre et en métal, les smartphones les plus onéreux de la marque sont de véritables objets de luxe, au design irréprochable.

iphone xr test
L'iPhone XR à côté de l'iPhone XS. © Pierre Crochart pour Clubic

Aussi, à première vue, difficile distinguer les différences entre les deux modèles. Le design inauguré par l'iPhone X en 2017 est ici réadapté pour un châssis légèrement plus grand (6,1 pouces contre 5,8), tout en conservant le même ratio d'aspect de l'écran de 19,5:9. On remarque en revanche que les bordures sont à peine plus épaisses que sur le modèle sorti en septembre ; la dalle couvrant 79% de la surface avant du téléphone, contre 82,9% pour le XS.

Dans les faits, ces menues différences sont imperceptibles à l'oeil. Mais il faut bien avouer que du haut de ses 6,1 pouces, l'iPhone XR est plus difficile à prendre en main que son aîné. On se situe à la croisée des chemins entre un iPhone XS et un iPhone XS Max (6,5 pouces), et l'utilisation du smartphone à une main est quasi impossible - selon la taille de votre pogne, bien entendu. Un détail qui peut rebuter plus d'un allergique aux téléphones XXL. La généreuse encoche de 3,6 cm demeure, et permet au téléphone de se passer de bouton Home afin de proposer également le déverrouillage par reconnaissance faciale en 3D - Face ID.

iphone xr test
Seul 1,3 pouce sépare l'iPhone XR du XS, mais on sent vraiment la différence en mains. © Pierre Crochart pour Clubic

Reste qu'en termes de qualité de fabrication, on est sur quelque chose de très proche à ce qu'Apple a proposé sur ses deux derniers modèles. Cerclé d'un aluminium mat (dont la couleur varie selon le modèle choisi), l'iPhone XR dispose du même dos en verre que ses prédécesseurs. Les faces latérales sont également en tout point identiques (boutons d'allumage à droite, de volume et de silence à gauche), mais la face inférieure respecte la symétrie des grilles de haut-parleurs de part et d'autre du port Lightning. Un détail dont l'abandon sur le iPhone XS avait fait tiquer les plus toqués d'entre nous (moi le premier).

iphone xr test
La face inférieure de l'iPhone XR retrouve sa symétrie. © Pierre Crochart pour Clubic

Mais la plus grosse différence est évidemment la plus visible : la présence d'un seul et unique module photo à l'arrière du téléphone. Apple choisit ici de reprendre le design parfaitement rond et généreux de l'objectif de l'iPhone 8, et d'en conserver le placement en haut à gauche de la face dorsale du XR. Point intéressant : une fois posé sur une surface plane, la présence d'un seul objectif rend le téléphone bien moins instable que ne le sont les iPhone X et XS avec leurs capteurs longilignes.

iphone xr test
Un seul module photo = clichés de qualité moindre ? Réponse plus bas dans ce test. © Pierre Crochart pour Clubic

Légèrement plus lourd que l'iPhone XS avec ses 194 g, l'iPhone XR a du répondant. Mais on en attendant pas moins d'un téléphone aussi volumineux.

L'écran LCD de la discorde

C'est l'une des différences importantes entre l'iPhone XR et l'iPhone XS : son écran. LCD IPS "Liquid Retina" pour le premier, et OLED "Super Retina HD" pour le second. 1792 x 828 pixels (326 ppp) pour l'un, 2436 x 1125 pixels (458 ppp) pour l'autre. Alors, certes, au rang des chiffres purs, l'iPhone XR est battu à plates coutures par son cousin premium, mais comme le dit fort bien Phil Schiller, boss du marketing d'Apple, "si vous ne pouvez pas voir les pixels, à un certain moment les chiffres ne veulent plus rien dire. Ils sont totalement arbitraires".

Difficile de contredire ce bon vieux Phil là-dessus tant, côte à côte, il apparaît impossible de distinguer la moindre différence entre l'écran LCD de l'iPhone XR et l'OLED de l'iPhone XS. Il m'a fallu me coller la rétine aux deux écrans pour distinguer un infime manque de finesse sur les pixels de l'iPhone "bas de gamme". Très concrètement : à l'usage, impossible de prendre l'écran LCD du XR à défaut.

iphone xr test
LCD à gauche, OLED à droite. Des différences difficiles à remarquer. © Pierre Crochart pour Clubic

Absence de Force Touch, qu'est-ce que ça change ?

Force Touch, qui permet sur tous les iPhone depuis le 6S d'accéder à moult actions contextuelles en pressant un peu plus fort sur son écran, est absente de l'iPhone XR au profit d'une technologie intitulée Haptic Touch. Très concrètement, il ne s'agit même pas d'un remplacement de la technologie, mais d'une autre manière d'interagir avec les boutons situés sur l'écran de verrouillage. Un appui long sur l'icône de la lampe torche l'allumera. Idem pour l'appareil photo. Adieu, en revanche, aux actions contextuelles sur l'écran d'accueil, puisqu'un appui long sur une application sert toujours à déplacer ou à supprimer ses applis.


Alors évidemment, la principale différence entre la technologie OLED et LCD se caractérise par un taux de contraste plus prononcé (les fameux "noirs infinis"), une réactivité améliorée et une consommation énergétique réduite (les pixels noirs étant tout simplement éteints). De très jolies promesses sur le papier, qui sont cependant quasiment imperceptibles sans se prêter à l'exercice du calcul de colorimétrie, de sondage et autres techniques visant à déterminer si le delta E de l'écran est proche de la "perfection".

iphone xr test
OLED ? Mais à quoi bon ? © Pierre Crochart pour Clubic

Plus prosaïques, on préfère vous dire que si vous avez peur que l'écran de l'iPhone XR soit mal défini, vous pouvez vous rassurer en vous disant qu'il dispose de la même densité de pixels qu'un iPhone 8, qui lui même dispose d'une densité de pixels trois fois supérieure à ce que l'on trouve sur un écran 4K de 40 pouces (environ 110 ppp). Vous reste alors à vous poser la question suivante : avez-vous besoin qu'un écran de poche soit meilleur que votre téléviseur ?

Plus rapide que l'iPhone XS

On l'a vu, l'iPhone XR embarque également la puce A12 Bionic d'Apple. La seule différence qui est donc susceptible d'impacter la rapidité de l'appareil est la présence de 3 Go de RAM contre 4 Go sur le XS.

Seulement voilà... après un test sur l'application AnTuTu Benchmark, il apparaît que l'iPhone XR est plus rapide que l'iPhone XS, tout en embarquant un gigaoctet de mémoire vive en moins. L'iPhone XR enregistre 368 637 points sur AnTuTu, contre 365 896 lors de notre test de l'iPhone XS, le hissant par la même au rang de l'appareil iOS le plus rapide au monde.

iphone xr test
iphone xr test

Sur AnTuTu Benchmark, l'iPhone XR surpasse légèrement l'iPhone XS. © Pierre Crochart pour Clubic

Très concrètement, cela signifie que jamais aucune tâche ne saura mettre à mal la rapidité du téléphone. Les applications se lancent à une vitesse indécente, le multitâches est plus réactif que jamais, et vous êtes assurés de faire tourner n'importe quel jeu sur votre iPhone sans jamais devoir rogner sur la qualité graphique.

Une autonomie d'un jour et demi

L'iPhone XR dispose d'un accumulateur légèrement plus conséquent que celui de l'iPhone XS (2942mAh contre 2658mAh). Chose permise par le châssis plus généreux de l'appareil.

Aussi cette batterie plus conséquente permet à l'iPhone XR de se hisser au niveau de l'iPhone XS Max en termes d'autonomie. Après une semaine d'utilisation, il a été constaté que l'appareil tenait la charge de 8h du matin à 13h le lendemain, avec une moyenne journalière de 5h30 d'utilisation. Utilisation qui se partageait entre visionnage de vidéos sur Netflix, longues sessions de jeux vidéo et encore plus longues sessions de scrolling infini dans les tréfonds de Twitter et d'Instagram.

On est donc dans la moyenne haute de ce qu'a jamais proposé Apple en termes d'autonomie - son boulet depuis toujours.

iphone xr test
ZzzzzZzzZZzzZzzZZ. © Pierre Crochart pour Clubic

Concernant la charge en revanche, Apple reste fidèle à sa médiocrité avec plus de 3h30 sous perfusion pour faire passer l'iPhone XR de 0 à 100%. Notez cependant que ce n'est que 14 minutes de plus que l'iPhone XS, qui lui tient près d'une demie journée de moins. La charge rapide (possible moyennant l'achat d'un chargeur à 55€ et d'un câble à 25€) ainsi que la charge sans-fil n'ont pas été testés.

Un seul module photo oui, et alors ?

Nous reste à aborder la partie photo de l'iPhone XR. On l'a vu : ce smartphone vendu 300€ moins cher que l'iPhone XS ne dispose que d'un seul et unique module photo. Pourtant, le mode Portrait, qui permet la prise de vue de photographies avec un joli flou d'arrière-plan, est présent sur le smartphone.

On passera sur le fait qu'Apple nous ait toujours fait comprendre que deux appareils photo étaient nécessaires pour ce faire, pour ensuite nous proposer la chose sur un smartphone en étant dépourvu ; on est plus à une incohérence près. Passons directement aux tests in situ.

iphone xr test
iphone xr test

À gauche, un cliché à l'iPhone XR, à droite à l'iPhone XS. © Pierre Crochart pour Clubic

À première vue, difficile de faire la différence entre deux clichés pris avec chaque appareil. Comme à son habitude, Apple propose ici une photographie au traitement absolument naturel, sans saturation excessive ni netteté délirante comme chez certains concurrents chinois. Aussi les photographies usuelles s'en trouvent parfaitement similaires à celles effectuées depuis un modèle plus onéreux. Ces dernières seront en revanche très légèrement plus détaillées (feuilles mieux définies, aspérités dans les bâtiments plus visibles, etc.). Rien de visible si l'on ne zoome pas à 100%.

Parlant de zoom d'ailleurs, là est une différence cruciale entre les deux modèles. Rappelons que le second objectif qui équipe les iPhone 7 Plus, 8 Plus, X, XS et XS Max est un téléobjectif correspondant à une longueur focale de 55mm. En d'autres termes, il permet de zoomer sans détériorer la qualité de l'image - ce que l'iPhone XR est incapable de faire, en étant dépourvu. Comme sur n'importe quel smartphone, il reste possible de zoomer de manière numérique, mais cela nuira grandement à la qualité de votre cliché.

iphone xr test
Le mode Portrait de l'iPhone XR ne fonctionne que sur les personnes. © Pierre Crochart pour Clubic

Pour ce qui est du mode Portrait, il est important de préciser un détail : il ne fonctionne que sur des personnes. Vous avez bien lu : impossible de créer un bokeh autour de votre chat ou de votre trophée fièrement remporté lors d'une compétition de pétanque, l'iPhone XR s'y refusera. La raison est toute simple : le flou d'arrière-plan est entièrement généré par l'intelligence artificielle qui, pour le moment et pour une raison inconnue étant donné que la concurrence le fait très bien, ne sait pas reconnaître autre chose que les bouilles humaines. D'autant plus étonnant que des applications tierces comme Halide par exemple, passent outre ce problème et proposent du mode Portrait peu importe le sujet de votre photo. On imagine qu'une mise à jour future d'iOS permettra de profiter à plein de ce mode Portrait qui, par ailleurs, est au moins aussi convaincant que sur les autres modèles d'iPhone.

Particulièrement convaincant, et notamment pour une chose en particulier : la mode Portrait de l'iPhone XR conserve la même longueur focale que pour n'importe quelle autre photographie. Voyez plutôt : sur un iPhone équipé d'un double objectif photo, l'iPhone permute automatiquement sur le module de Zoom, nécessitant de se reculer de son sujet. L'iPhone XR en revanche, conserve une focale d'environ 26mm, et permet donc de ne pas avoir à se repositionner pour déclencher. Enfin, le réglage de la profondeur de champ est possible, et désormais même a priori du déclenchement.
Côté selfie, rien à signaler de particulier - l'iPhone XR reprenant à son compte le même module TrueDepth que les autres smartphones de sa gamme.

iphone xr test
Contrairement à l'iPhone XS (à droite), l'iPhone XR ne "zoome" pas pour prendre un portrait. © Pierre Crochart pour Clubic

En vidéo enfin, l'iPhone XR n'a pas à rougir face à son aîné, et propose de l'enregistrement stabilisé jusqu'en 4K à 60 images par seconde. Il est capable de produire des ralentis jusqu'à 240 images par seconde pour peu que l'on ramène la résolution à 1080p.

iPhone XR : l'avis de Clubic

Nous voilà bien embêtés au moment d'émettre un verdict sur un iPhone XR sinon meilleur, le plus souvent comparable au modèle vendu 300€ de plus. Peut-être que si ce dernier était sorti après le modèle testé aujourd'hui, nous aurions été plus sévères avec Apple. Car en l'état : rien, ou presque, ne justifie que l'on préfère un iPhone XS à un iPhone XR, si ce n'est - je vous l'accorde - sa taille. Mais dans la politique tarifaire d'Apple, c'est bien la première fois que l'on doit débourser plus d'argent pour obtenir un appareil plus petit.

Plus autonome, plus rapide (!) et clairement aussi beau que ses confrères les XS et XS Max, l'iPhone XR a tout pour plaire. D'autant que son tarif de 859€ le place exactement dans le même bassin tarifaire que des Samsung Galaxy S9 ou Google Pixel 3.

Nous l'avons vu, les menues différences qui existent entre les nouveaux iPhone ne sont pour la plupart que de la poudre aux yeux. Aussi Apple crée ici un précédent. On ne se souviendra plus de la marque comme celle qui a osé - la première fois -, vendre un téléphone à plus de 1000€. On gardera maintenant en mémoire la marque qui, avec l'iPhone XR, a proposé l'un des meilleurs rapports qualité-prix du segment haut de gamme. Celui-ci se voit ainsi accordé une demie étoile supplémentaire dans sa note. Sorte de "punition" à l'encontre d'un iPhone XS qui, pour 300€ supplémentaires, ne propose pas grand-chose de plus.

iPhone XR

Les plus
+ Écran LCD irréprochable
+ Un mode portrait très convaincant
+ Des photos aussi bonnes que sur le XS
+ Une autonomie costaude pour un iPhone
+ Un design de haute qualité
+ Des performances folles
Les moins
- La charge horriblement lente
- Pas de mode portrait sur les objets ou animaux
- Assez massif en mains
Écran
Performances
Autonomie
Design
Photographie
4.5



Aujourd'hui l'achat d'un smartphone doit être un choix réfléchi. Un tas de caractéristiques techniques sont à prendre en compte et peuvent rebuter certains non-initiés. C'est pourquoi ce guide vous aidera à choisir votre smartphone au meilleur prix.

Modifié le 14/11/2018 à 11h47
scroll top