BlackBerry PRIV : que vaut le premier smartphone Android de BlackBerry ?

14 janvier 2016 à 18h50
0

Conclusion



Android à la rescousse de BlackBerry ? L'idée n'est peut-être pas si farfelue. Certes, à l'usage, BlackBerry 10 nous semble tout de même mieux taillé pour la productivité, mais les efforts portés par la société canadienne sur le système de Google sont plutôt prometteurs.

Qu'il s'agisse de la recherche universelle, du Hub, du clavier virtuel ou encore des différents raccourcis, BlackBerry a su s'imposer de manière discrète et élégante sur Android avec semble-t-il un seul objectif : faciliter l'accès aux informations du quotidien. En ce sens, le pari est plutôt réussi. Le PRIV respecte ainsi l'esprit de la société et s'ouvre à un véritable écosystème d'applications mobiles. Voilà donc un défaut de gommé car c'est bien souvent le manque d'applications disponibles que pointent les mobinautes.

Côté matériel, BlackBerry devra toutefois mieux maîtriser le système de Google. En effet, pour cette première tentative, le smartphone affiche de bonnes performances mais la batterie est plutôt décevante. L'appareil photo est globalement bon tandis que le déclencheur s'avère assez lent.

035C000008309798-photo-bb-priv.jpg


Mais c'est le clavier physique qui soulève naturellement le plus de questions. Ce dernier s'intègre très bien au sein du système Android, il offre une bonne balance lors de la frappe et les gestuelles associées sont agréables à utiliser. En revanche, BlackBerry n'a pas choisi la meilleure implémentation matérielle. Déjà avec le BlackBerry Torch et son clavier coulissant vers le bas, les touches n'offraient pas un confort de frappe optimal. C'est quand même dommage pour un premier coup d'essai sur Android censé démontrer le savoir-faire de la société. On aurait préféré un clavier physique plus fonctionnel coulissant sur la tranche ou simplement en dessous d'un écran plus petit et profitant de toute la largeur.

Enfin, comme pratiquement à chaque fois chez BlackBerry, le terminal est relativement cher. A l'heure où nous écrivons ces lignes, il est effectivement commercialisé pour 799 euros chez Amazon ou à la Fnac, ou 779 euros sur la boutique officielle. C'est plus cher que les Samsung Galaxy S6 Edge ou S6 Edge Plus, ou que le Sony Xperia Z5, tous disposant d'une configuration matérielle plus évoluée.

BlackBerry aura donc du mal à convaincre les aficionados d'Android. Quant aux détenteurs actuels d'un smartphone BlackBerry, ils préféreront probablement attendre la prochaine génération du PRIV, laquelle proposera certainement une expérience plus mature avec le système de Google.

BlackBerry PRIV

Les plus
+ Personnalisations Android axées sur la productivité
+ Bel écran quad HD
+ Bonnes finitions globales
Les moins
- Lenteurs de l'appareil photo
- Autonomie décevante
- Prix élevé
Design
Fonctionnalités
Finition
Autonomie
Performances
4

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top