Mario Tennis Aces : sur Switch, Nintendo ose renouveler la licence

La note Clubic
Les plus
  • Le tennis à la sauce Nintendo
  • La gestion de la jauge d'énergie
  • La prise de risques côté gameplay
  • Des super coups défensifs et offensifs
  • Un mode Aventure (mais succinct et un même un chouia bâclé)
  • Techniquement au top
Les moins
  • Un certain manque d'intensité générale dans les échanges
  • Trop peu de possibilités de personnalisation, en solo comme en multi
  • Les super coups qui cassent (parfois) le rythme
  • L'ergonomie globale étrangement peu pratique
  • Assez avare en termes de contenu
  • Un goût d'inachevé quand même...
Depuis quelques jours, la Nintendo Switch tient son Mario Tennis, avec un tout nouvel épisode Aces, qui prend quelques risques... dont celui de déboussoler certains fans.

Mario et le tennis, c'est une histoire d'amour qui dure depuis plus de vingt ans maintenant. Après l'excellent opus Nintendo 64, chaque génération de console maison a eu droit à son épisode (plus ou moins réussi), avec en 2015 un opus Ultra Smash sur Wii U qui n'aura pas laissé des souvenirs vraiment mémorables... Depuis quelques jours, c'est Mario Tennis Aces qui est disponible sur Nintendo Switch. Pas de version DX d'un opus précédent, mais un épisode tout beau, tout neuf, qui fait la part belle à l'arcade mais ose un mode Aventure, un mode online et même un tout nouveau système de coups spéciaux.

Nintendo change un peu la formule de Mario Tennis

Ainsi, en 2018, Nintendo prend le risque de renouveler un peu la formule de Mario Tennis. Mario et sa troupe (une quinzaine de joueurs en tout) vont donc profiter d'un gameplay toujours aussi complet (avec différents types de frappes et différentes manières de frapper en fonction d'un appui prolongé, de deux pressions rapides...) mais aussi d’une gestion inédite des raquettes et de l'énergie.

En effet, le joueur emmagasine de l'énergie en fonction de ses performances sur le court, qui pourra être utilisée pour effectuer des coups spéciaux offensifs, mais également pour défendre, en ralentissant le temps l'espace de quelques secondes. Chaque joueur dispose également d'une super frappe instinct à déclencher lorsque la jauge est remplie au maximum... ce qui pourra à terme détruire la raquette adverse, et impliquer de la même manière le forfait de l'adversaire.

Comme dans un Mario Kart, chaque personnage dispose de ses forces et faiblesses, avec en prime un petit coup spécial à activer en pressant deux fois la touche X. A force de pratique, on parvient à ajuster son timing, un élément indispensable pour réussir à la fois des coups rapides et (bien) placés, mais aussi une défense efficace. Des Zones chances permettent d'améliorer encore un peu plus la qualité des échanges. Le gameplay est donc très nerveux et arcade. Il faudra une bonne dose de stratégie et de réflexion pour espérer se hisser dans le haut du panier.

A noter toutefois qu’il est possible d'opter pour un gameplay plus "classique", mettant au placard la majorité des coups spéciaux, favorisant ainsi les (longs) échanges.

Mario face aux défis du RPG

Comme énoncé un peu plus haut, Mario Tennis Aces dispose également d'un mode Aventure teinté de RPG. Notre cher Mario évoluera au fil des défis, avec en prime la possibilité de mettre la main sur diverses raquettes. On est toutefois (très) loin du mode aventure de l'opus GameBoy Advance ici, puisqu'il s'agira de relever divers défis sur une mini-map pour progresser, avec des combats de boss mais aussi des mini-jeux sur des courts totalement fantaisistes, repris de l'univers Mario (manoir hanté, plantes carnivores...).

Ce mode vous permettra au final de maîtriser toutes les subtilités de ce Mario Tennis Aces, à travers des épreuves parfois assez difficiles d'ailleurs, mais qui ne nécessitera pas plus de 4 à 6 heures de votre temps.

Quelques regrets pour ce Mario sur Switch

Bien sûr, Mario Tennis Aces permet également de jouer en multijoueur, en local et en ligne, avec la possibilité de participer à des Tournois classés. Dommage toutefois que la personnalisation générale soit aussi limitée, notamment au niveau de la durée des parties. Au registre des défauts, on notera également une finition générale un peu moins resplendissante que ce que nous a proposé la série par le passé, et une gestion des "pouvoirs" qui vient parfois trop hacher les échanges. Ceux qui appréciaient le fait de pouvoir s'adonner à de longs échanges seront un chouia déçu ici, de même que ceux qui s'attendaient à un mode Aventure solide, ainsi qu'à des options de personnalisation basiques qui sont malheureusement absentes (pas de mode saison, pas de possibilité de jouer un "vrai" set...). Dommage également de ne pouvoir participer qu'à trois petits tournois en solo...

Bref, quelques soucis de finition et autres absences pour ce Mario Tennis Aces : plutôt complet et technique niveau gameplay, le jeu Switch semble malgré tout avoir oublié quelques fondamentaux en cours de route.

La note en coup droit slicé de Clubic

Intouchable d'un strict point de vue technique et au niveau du fun dégagé lorsque l'on se lance dans une partie rapide, Mario Tennis Aces est un peu moins clinquant dès lors que l'on se penche un peu plus sérieusement sur son contenu ou sur son ergonomie générale. Même son gameplay, pourtant assez étoffé, manque parfois d’un peu d’intensité, les coups spéciaux ayant même tendance à hacher un peu trop les échanges.

On ne peut que louer la prise de risques de la part des développeurs, qui proposent un gameplay nettement plus technique que ce que les premiers échanges laissent paraitre, mais on a quand même rapidement comme une impression générale d'inachevé ici, un fait assez rare chez Nintendo pour être souligné.
La note Clubic
Les plus
  • Le tennis à la sauce Nintendo
  • La gestion de la jauge d'énergie
  • La prise de risques côté gameplay
  • Des super coups défensifs et offensifs
  • Un mode Aventure (mais succinct et un même un chouia bâclé)
  • Techniquement au top
Les moins
  • Un certain manque d'intensité générale dans les échanges
  • Trop peu de possibilités de personnalisation, en solo comme en multi
  • Les super coups qui cassent (parfois) le rythme
  • L'ergonomie globale étrangement peu pratique
  • Assez avare en termes de contenu
  • Un goût d'inachevé quand même...
Stéphane Ficca
Publié le 11 juil. 2018