Vigor GK70 : la version minimaliste du clavier GK80 convainc-t-elle ?

MSI a dévoilé, il y a quelque temps, deux nouveaux modèles de claviers destinés aux joueurs, le Vigor GK80 et son petit frère le GK70. Nous avons pris en main à l’occasion d’un test le Vigor GK70, version minimaliste du GK80. Un bon clavier, à fois gaming et compact ? Nous allons voir ça dans ce test.

Un clavier gaming compact, mais pas vraiment discret

Coté design, on peut dire que le Vigor GK70 n'est pas discret. Même si nous avons affaire à un modèle compact, c’est-à-dire sans pavé numérique ni touches alternatives dédiées (multimédia, macros...), il n'est pas pour autant sobre.

Le GK70 de MSI se compose d'un socle aux pieds réglables, comme la plupart des claviers existants, sur lequel se trouve une plaque en métal brossé arborant le célèbre dragon de la marque. Sur cette dernière viennent s'appuyer les touches mécaniques aux commutateurs RGB apparents. Le clavier mesure 354mm de long sur 137mm de large avec une hauteur de 46mm et propose un rétro-éclairage RGB également sur ses flancs (qui pourrait être too-much pour certains).

Au-dessous du clavier se trouve une prise micro-USB sur laquelle vient se brancher le câble tressé d'une longueur d’1.8m. Petit détail pratique : des passe-câbles vous permettront de choisir où passer le câble, que ce soit au milieu du clavier ou sur ses extrémités.

Un écart au-dessous des touches « Fonctions » laisse apparaitre une bande d'aspect métallique. Au-delà de son apparence limite cheap, cette bande sert à mettre en avant les indicateurs lumineux du clavier, comme le verrou majuscule. Cependant, ces indicateurs sont complètement cachés derrière la hauteur des touches situées juste devant. Il est donc difficile de savoir si le verrou majuscule est enclenché, et on s'en rend compte souvent trop tard. Un indicateur sur la touche elle-même aurait pu être plus efficace.

On regrettera aussi l'absence de port USB ou de prise casque sur le clavier, toujours pratiques.

De belles fonctionnalités pour un clavier compact

Même si ce GK70 ne dispose pas de touches spécifiques, il n'est pas en manque de fonctionnalités pour autant. Il est possible de personnaliser l'éclairage du clavier, de configurer des profils et même de procéder à des modifications matérielles.

Le changement d'éclairage se fait via le logiciel Mystic Light, ou directement via les touches prévues à cet effet sur le clavier, accessibles avec la touche Fn qui arbore elle aussi le dragon MSI. S'il est aisé d'effectuer cette personnalisation depuis le logiciel, le faire depuis le clavier demande néanmoins de sortir le livret pour en comprendre le fonctionnement. Pour attribuer à certaines touches une couleur précise, on préfèrera donc utiliser le logiciel prévu à cet effet, beaucoup plus simple d'utilisation et rapide.

En ce qui concerne les modifications matérielles, il est possible de modifier le profil de votre matériel MSI compatible, afin d'activer le mode overclock, gaming ou silencieux de votre carte mère ou carte graphique. En l'absence de matériel compatible, nous n'avons pu tester ces fonctionnalités.

En dernier lieu, il est possible (avec la touche Fn) d'accéder aux touches multimédia pour contrôler vos vidéos ou votre éclairage par exemple. Via cette touche, il est également possible de passer le clavier en mode jeu, ce qui désactive la touche Windows. Le clavier passe alors en mode N-Key roller, ce qui permet d'enregistrer toutes les frappes simultanées de votre clavier, ainsi que d'avoir un meilleur temps de réponse. Si ce mode a l'air prometteur sur le papier, nous n'avons pas nécessairement ressenti de différence en jeu à ce niveau.

Les fonctionnalités accessibles depuis le clavier sont expliquées dans un minuscule livret fourni dans le package. Ce dépliant n'est composé que de 13 malheureuses pages, uniquement traduites en Anglais et en Chinois. Il est regrettable de ne pas avoir de guide plus détaillé avec une traduction française, d'autant plus que les informations que vous y trouverez diffèrent de celles que vous pouvez trouver sur le site de présentation du clavier, au niveau des améliorations matérielles. Ce livret détaille cependant comment utiliser la personnalisation des LEDs au niveau du clavier. Après quelques essais pour bien en comprendre le fonctionnement, il est possible de s'en sortir sans trop d'encombres.

A l'usage, un clavier gaming bien pensé... pour le gaming

Notre modèle de test utilise les >Cherry MX RED qui sont des commutateurs mécaniques classiques sans "clic" audible. Cela ne signifie pas que le clavier est silencieux pour autant : il faudra se tourner vers la version Cherry MX SILVER si vous recherchez une frappe plus discrète. Les touches du clavier peuvent s'avérer d'une grande taille pour ceux qui n'ont pas l'habitude mais une fois le temps d'adaptation passé, le clavier Vigor GK70 s'avère relativement confortable. Un repose-poignet pourrait tout de même s’avérer utile pour ceux qui apprécient d’être mieux soutenus.

MSI ajoute également au package un jeu de 16 touches alternatives. Parmi ces touches, 4 sont dotées d'un revêtement en métal idéal pour les contrôles de déplacements, ces touches étant fortement sollicitées. Les 12 autres sont recouvertes d'une surface en caoutchouc qui évitera tout dérapage en pleine partie.

Le remplacement des touches se fait très facilement via l'outil prévu à cet effet. Nous avons donc échangé les touches directionnelles ainsi que celles des contrôles classiques. En jeu, il s'avère que ces touches sont relativement utiles : les versions en métal présentent des bords plus incurvés qui maintiennent les doigts sur elles tandis que celles en caoutchouc préviennent les éventuelles glissades.

Maintenant, si ces touches sont assez intéressantes en jeu, il s'avère qu’il n’en est pas de même pour un traitement de texte. Le revêtement en métal n'est pas des plus agréable pour l'écriture, les doigts ayant tendance à glisser au niveau de ces touches. Relativisons tout de même : ce clavier n'est pas prévu pour faire du traitement de texte mais bel et bien pour du jeu pur et dur.

Un prix (vraiment) trop élevé

Le MSI Vigor GK70 est proposé au prix de 150€, et le GK80 à 180€. Même si le clavier reste de qualité, ce tarif est particulièrement élevé, surtout lorsqu’on pense à l’absence de touches macro, de pavé numérique ou de repose-poignet. Ce constat est d’autant plus sévère qu’on peut trouver le BlackWidow Ultimate Stealth de Razer pour 20€ de moins.

MSI aurait tout gagné à proposer son GK70 au prix d’un clavier compact, et non pas à celui d’un clavier complet.

Notre avis sur le Vigor GK70 Cherry MX RED

Avec ce Vigor GK70, MSI réussit à proposer un clavier compact de bonne qualité, qui saura être un parfait compagnon de jeu. La présence de touches alternatives est un vrai plus, même si elles ne vous serviront que pour jouer. La frappe est d’ailleurs agréable, quelles que soient les touches que vous utilisez. En somme, il s’agit donc bel et bien d’un clavier pensé pour les joueurs, qui trouveront dans ce clavier compact ce qu’ils sont venus chercher : un clavier minimaliste, parfait pour jouer même lorsque vous vous déplacez.

Quelques points viennent tout de même ternir cet avis. Même si le clavier est bien pensé, il ne réussit pas un sans-faute du côté du design : on regrette notamment que les indicateurs lumineux ne soient pas mieux mis en avant, ou l’absence d’un repose-poignet – même s’il s’agit d’un compact, prévu pour être promené. L’absence de touches de macros pourrait gêner les gamers habitués à jouer avec ces raccourcis. À ces petits défauts s’ajoute surtout son prix, qui risque d’en refroidir plus d’un… Qui passeront alors à côté d’un très bon clavier gaming !
La note Clubic
Prix
Design
Qualité
Confort
Les plus
  • Une frappe agréable, discrète sans être silencieuse
  • Le jeu de touches alternatives, parfait pour jouer
  • Le passe-câble, détail pratique et plaisant à découvrir
Les moins
  • Le prix élevé
  • L’absence de touches macro, que certains regretteront
  • Quelques soucis de design (indicateurs Verr.Maj, l’absence de port USB)
  • L’absence de repose-poignet, toujours agréable pour les longues sessions de jeu
Manuel
Publié le 12 juin 2018