La note Clubic
Les plus
  • Compacte et résistante
  • Certification IPX7 (étanche)
  • Commandes complètes
  • Qualité sonore
Les moins
  • Prix
  • Absence de connectique filaire
  • Son directionnel

Test SoundLink Micro : Bose se lance enfin dans l'enceinte ultraportable

Avec un train de retard sur JBL et Ultimate Ears, Bose dévoile enfin sa première enceinte Bluetooth ultraportable. Baptisée SoundLink Micro, elle se destine aux utilisateurs les plus nomades, à la recherche d’une enceinte sans-fil à la fois compacte et résistante.

Une enceinte à toutes épreuves

Bose n’en est pas à son coup d’essai en matière d’enceintes Bluetooth. Après le succès des modèles SoundLink Mini et Mini II, et l’arrivée des modèles Revolve et Revolve+ l’année dernière, le constructeur s’est naturellement imposé comme l’un des leaders du secteur. Pour autant, la gamme manquait cruellement d’un modèle miniature, à l’image de ce que propose JBL avec sa Clip 2, ou Ultimate Ears via ses modèles Roll et Wonderboom.

Un manque désormais comblé par l’arrivée de la SoundLink Micro, premier modèle de la marque à pouvoir tenir dans la paume de la main ou être glissé dans une poche. Présentée sous la forme d’un petit galet de moins de 10 cm de côté, l’enceinte bénéficie d’une construction compacte mais surtout très robuste. Entourée d’un revêtement en silicone, elle résiste aux chutes et rayures et bénéficie d’une étanchéité jusqu’à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes (IPX7). De quoi profiter de ses albums préférés au bord de l’eau, même si l’on notera que l’enceinte ne flotte pas !
Outre cette construction soignée, on souligne la présence d’une lanière élastique positionnée à l’arrière de l’enceinte. A l’instar de l’UE Roll, elle permet d’accrocher le haut-parleur un peu partout, du guidon de son vélo aux sangles de son sac à dos. Plutôt pratique.

Un produit simple à prendre en mains

Côté utilisation, l’enceinte ultraportable de Bose s’en sort également de manière plus que correcte. Toutes les commandes nécessaires à sa bonne utilisation sont présentes, et il n’est pas forcément nécessaire de toujours ressortir son smartphone pour la contrôler. En façade, deux premiers boutons gèrent le volume, alors qu’un troisième s’occupe de la lecture/pause, mais également de la navigation entre les pistes via des pressions multiples.
Sur la tranche, les deux derniers boutons contrôlent la mise sous et hors tension de l’enceinte, mais également son appairage Bluetooth. On pourra connecter la SoundLink Mini à deux appareils, et basculer de l’un à l’autre en un clin d’œil. L’appairage s’effectue en quelques secondes malgré l’absence d’une puce NFC, et il est possible de garder jusqu’à 8 appareils en mémoire afin de s’y reconnecter automatiquement.

Entre les deux boutons, le port micro-USB permet de recharger la batterie interne de l’enceinte sans-fil. Il faudra compter environ 6 heures d’autonomie à volume modéré, ce qui reste légèrement inférieur à certaines de ses concurrentes.
On terminera néanmoins avec un petit bémol : l’enceinte ne dispose pas du moindre connecteur 3.5 mm. En clair, impossible de l’utiliser autrement qu’en Bluetooth.

Des performances sonores étonnantes

Compacte, résistante et intuitive, la SoundLink Micro coche jusqu’ici toutes les cases d’une bonne enceinte ultraportable. Evidemment, reste à vérifier si la dernière-née du constructeur tient ses promesses côté audio.
Pour sa taille, la Micro offre des performances sonores plutôt étonnantes. Capable de sonoriser une pièce de taille moyenne sans sourciller, l’enceinte présente un rendu homogène et clairement bien maitrisé. Le son est riche, et la scène sonore reste de son côté assez large pour un produit évidemment monophonique.

A la différence d’une Bose Revolve ou une UE Boom 2, on restera néanmoins sur un son assez directionnel, et non pas une projection à 360°. En clair, la position de la SoundLink Micro aura une réelle influence sur la qualité d’écoute, et l’on conseillera de toujours l’orienter vers soi pour en profiter pleinement.

Conclusion

Pour son premier essai dans le monde des enceintes Bluetooth ultraportables, Bose réussi son pari et présente une alternative très intéressante aux JBL Clip 2, UE Roll et autres Sony SRS-XB10. Résistante et facile à prendre en mains, elle offre d’excellentes performances sonores malgré un gabarit particulièrement compact.
Reste évidemment la question du prix, car avec un tarif de 120€, la SoundLink Micro est largement plus chère que ses principales concurrentes. Un tarif qui aurait pu se justifier par l’ajout d’accessoires supplémentaires, ou de fonctionnalités plus avancées.
La note Clubic
Les plus
  • Compacte et résistante
  • Certification IPX7 (étanche)
  • Commandes complètes
  • Qualité sonore
Les moins
  • Prix
  • Absence de connectique filaire
  • Son directionnel
Samy Ben Abdallah
Publié le 2 mars 2018