La note Clubic
Les plus
  • Un jeu qui transpire et retranscrit toute la passion de l'oeuvre originale
  • Un casting d'enfer (qui s'étoffera au fil des mois)
  • Visuellement époustouflant
  • Une tonne de clins d'oeil plus ou moins cachés
  • Prise en main très accessible, avec néanmoins une belle marge de progression
  • Le mode Arcade
  • La possibilité de créer des tournois personnalisés
  • Le meilleur jeu DBZ, tout simplement
Les moins
  • Difficulté globale mal calibrée
  • Le mode Histoire, un peu mou
  • Un petit côté répétitif qui peut vite s'installer

Faut-il jouer à Dragon Ball FighterZ ? On a testé ce jeu de combat pour vous !

Présenté durant l'E3 2017, le très attendu Dragon Ball FighterZ est disponible dans quelques jours. L'occasion pour Clubic de vous livrer son verdict complet concernant cette énième adaptation du manga.
Enfin une adaptation réussie du manga en jeu de combat ?

Dragon Ball FighterZ : le rêve des fans enfin réalité ?


Les fans de la saga Dragon Ball ne le savent que trop bien, leur série fétiche n'a (presque) jamais eu droit à une adaptation vidéoludique digne de ce nom. Certains gardent quelques bons souvenir des opus Budokai, Tenkaichi ou même du récent Xenoverse, mais nombreux sont ceux à rêver (depuis de longues années) à un jeu de combat DBZ capable de retranscrire toute la puissance, toute l'intensité, toute la dramaturgie de la série. En confiant son projet à Arc System Works (Guilty Gear, Blazblue...), Bandai-Namco semblait enfin avoir de quoi réaliser le rêve de millions de fans dans le monde.
Inutile de faire perdurer un quelconque suspense : oui, ce Dragon Ball FighterZ est bien LE jeu que chaque fan attend depuis des années. Une adaptation soignée comme jamais, qui transpire la passion pour la saga d'Akira Toriyama, et qui parvient à retranscrire le tout avec une maitrise technique qui force le respect. Concrètement, il s'agit ici de retrouver un jeu de combat en 3 vs 3 (à l'instar d'un Marvel vs Capcom), en conservant une orientation 2D, sans oublier un gameplay plus accessible que les autres productions du studio, afin de permettre aux fans de la première heure mais aussi aux plus jeunes de déclencher sans trop de difficulté les attaques de leurs personnages favoris.

A ce sujet, Dragon Ball FighterZ propose un peu plus d'une vingtaine de combattants, la majorité étant accessible dès le lancement du jeu. On pourra donc incarner Goku, Gohan (enfant et adulte), mais aussi Trunks, Vegeta, Piccolo, Yamcha, sans oublier quelques vilains comme Cell, Buu, Freezer, mais aussi Goku Black, Beerus ou Nappa. Un casting de choix, même si quelques personnages phares de la saga manquent à l'appel... mais arriveront certainement en DLC. Outre les personnages connus, on retrouve également de nombreux lieux emblématiques comme Namek, l'Arène du Championnat du Monde...

Le plus beau jeu Dragon Ball Z jamais conçu... mais pas que


Esthétiquement, ce Dragon Ball FighterZ est incontestablement le plus beau jeu DBZ jamais conçu. Malgré quelques rares animations un peu limites, le jeu donne constamment l'impression d'assister en live à un épisode de la série. Les combats profitent d'un dynamisme rarement atteint dans un jeu du genre, avec une mise en scène ultra-poussée, de l'arrivée des combattants à leur encastrement dans le décor, sans oublier les Destruction Finish d'une classe absolue. A cela s'ajoutent une myriade d'effets lors des coups spéciaux, des combos dévastateurs, des personnages qui s'envolent, se téléportent et enchainent les attaques à une vitesse hallucinante, le tout, en restant parfaitement jouable. Le jeu multiplie également les clins d'oeil et autres références directes à l'anime. Bref, en quelques minutes à peine, le jeu parvient à happer le fan, y compris le plus sceptique, celui qui se souvient encore douloureusement de son premier combat sur Final Bout ou Ultimate Battle 22.

Côté modes de jeu, ce nouveau jeu Dragon Ball Z propose évidemment un mode Arcade, découpé ici en trois segments, dans lesquels il faudra enchaîner plusieurs combats. En fonction des prouesses du joueur, le trio incarné emprunte une route spécifique, et il faudra évidemment enchaîner les rangs S pour obtenir les meilleures récompenses. Un mode bien pensé, très prenant, et qui permet au passage de déverrouiller des variantes de Goku et Vegeta. A cela s'ajoute un mode Combat, qui permet au joueur de créer un championnat (pratique pour les soirées entre amis), ou simplement de mettre sur pied un combat unique impliquant les personnages (alliés et ennemis) de son choix. Bien sûr, un mode Entrainement (plutôt complet) est aussi de la partie, sans oublier un mode Histoire.

En effet, afin d'étoffer la section solo, Dragon Ball FighterZ permet de plonger au coeur d'une histoire découpée en trois arcs, laquelle demandera de réunir divers combattants pour faire face à une nouvelle menace, incarnée par C21. Le mode Histoire est plutôt intéressant d'un point de vue scénario, avec des éléments de liaison et autres pichenettes scénaristiques optionnelles, mais il manque un peu de pêche et de saveur dans sa mise en scène, avec des cut-scene soporifiques. Idem au niveau de la progression, puisque l'on évolue ici sur des cartes, avec des déplacement de type case par case, le but étant d'aller occire le boss de la map en prenant le soin de sauver son allié, avant de passer à la suivante. On apprécie le côté évolutif des personnages, mais l'ensemble aurait gagné à être un peu mieux mis en scène selon nous.

Un gameplay simple, mais plein de subtilités


En ce qui concerne le gameplay, comme évoqué un peu plus haut, Dragon Ball FighterZ n'est pas un modèle de technicité. Cela n'empêche pas le jeu de disposer d'une vraie profondeur, avec une marge de progression intéressante, mais cela va surtout permettre aux néophytes de déclencher des attaques dévastatrices sans trop de difficulté. Il suffit ainsi d'effectuer "Quart de cercle avant + R1" pour déclencher un Kaméhaméha, ou bien de marteler la touche Triangle pour effectuer un combo aussi stylé que dévastateur. De leur côté, les gamers se montreront sans doute un peu frustrés dans un premier temps, et auront rapidement l'impression de faire le tour du gameplay. Toutefois, ce jeu DBZ propose de nombreuses subtilités (double saut, téléportations, rétablissement, soutiens...) que seuls les plus doués parviendront à dompter. De cette manière, le jeu signé Arc System Works parvient à satisfaire (et pas qu'un peu) les néophytes, comme les amateurs de jeux de combat.

Bref, vous l'aurez sans doute déjà deviné, ce Dragon Ball FighterZ est une incontestable réussite, et permet à chacun de prendre un plaisir fou à enchaîner les combos et autres coups spéciaux dévastateurs. L'ensemble profite également d'une réalisation à couper le souffle, et il n'est pas rare de rester bouche bée face au dynamisme des combats, qui retranscrivent à merveille toute l'intensité d'un affrontement DBZ. Toutefois, le résultat n'est pas parfait pour autant, et on pestera notamment face à un mode Histoire un peu bâclé, mais aussi face à certains combos un peu répétitifs finalement. On regrette également un certain déséquilibre entre les différents personnages (comme souvent dans les jeux de combat), ainsi qu'une difficulté plutôt mal dosée à l'heure actuelle, avec une IA tantôt inerte, tantôt survitaminée. Gageons qu'une mise à jour viendra rapidement rééquilibrer tout cela. En l'état, Dragon Ball FighterZ reste un titre indispensable pour tout fan de la licence, comme pour tout amateur de jeu de combat, qui devrait égayer de très nombreuses soirées entre amis pendant quelques années.

Notre avis sur Dragon Ball FighterZ

En plus de constituer la meilleure adaptation vidéoludique du manga, Dragon Ball FighterZ est également un jeu de combats d'une intensité rare, visuellement incroyable, et intelligemment pensé pour être à la fois accessible et technique. Esthétiquement, le jeu est d'une beauté transcendante, avec en prime une mise en scène des combats d'un dynamisme absolu. Le jeu s'adresse ainsi aux plus vieux fans (ceux de la génération Dorothée) comme aux plus jeunes, et chacun trouvera un plaisir fou à enchaîner les combats (et les combos) face à ses ennemis/héros favoris. Certes, le mode Histoire gagnerait à être un peu plus pêchu, la difficulté globale est assez mal dosée et un petit côté répétitif peut se faire sentir, mais quel bonheur immense de profiter enfin librement de l'adaptation vidéoludique dont nous rêvions tous depuis tant d'années. A tester impérativement !
La note Clubic
Les plus
  • Un jeu qui transpire et retranscrit toute la passion de l'oeuvre originale
  • Un casting d'enfer (qui s'étoffera au fil des mois)
  • Visuellement époustouflant
  • Une tonne de clins d'oeil plus ou moins cachés
  • Prise en main très accessible, avec néanmoins une belle marge de progression
  • Le mode Arcade
  • La possibilité de créer des tournois personnalisés
  • Le meilleur jeu DBZ, tout simplement
Les moins
  • Difficulté globale mal calibrée
  • Le mode Histoire, un peu mou
  • Un petit côté répétitif qui peut vite s'installer
Stéphane Ficca
Publié le 23 janv. 2017