Coronavirus : un nouveau scanner thermique pour repérer plus vite les symptômes

14 février 2020 à 15h00
0
virus
© Pixabay

Face à l'épidémie du coronavirus, l'Asie déploie d'importants efforts, notamment en matière de dépistage. À ce titre, la société Kronikare et IHiS (Integrated Health Information Systems) ont co-développé, en l'espace de deux semaines, un détecteur thermique capable de déceler l'un des symptômes du Covid-19 : la fièvre.

Baptisé iThermo, l'appareil est actuellement en phase de test. Si des appareils de ce genre existent déjà, les chercheurs attendent de lui qu'il améliore considérablement la rapidité des diagnostics.


La réponse aux files d'attente

Selon Chua Chee Yong, le responsable des services et capacités d'IHiS, l'iThermo est en mesure de scanner entre huit et dix personnes par minute, contre deux ou trois avec les appareils conventionnels. Et surtout, l'iThermo est un appareil automatisé. Chua Chee Yong affirme ainsi : « [ En dépistage manuel ], cela va de 20 à 30 secondes pour une lecture... C'est le maximum qu'ils puissent faire. Pour l'iThermo, nous observons environ 8 à 10 [ lectures ] par minute ».

iThermo virus

Les autorités souhaitent ainsi installer des appareils de ce type à l'entrée de bureaux ou de bâtiments publics afin de scanner continuellement le flux des passants. Ces derniers jours, de longues files d'attente pour l'obtention d'un diagnostic se sont créées à Singapour, certaines avoisinant les 40 minutes. Le dépistage manuel prenant un certain temps et nécessitant de la main-d'oeuvre, l'iThermo propose d'apporter une nouvelle solution de rapidité. L'appareil, dont l'utilisation nécessite un smartphone, mesure 25 centimètres de haut pour 12 cm de large et un poids de 650 grammes.


Son fonctionnement repose sur trois objectifs photos : celui du smartphone, et ceux d'une caméra laser et d'une caméra thermique. En utilisant les images issues des trois appareils, l'iThermo peut déterminer la température corporelle d'un individu en tenant compte de la distance à laquelle il se trouve et de la température ambiante. Si une personne est fiévreuse, l'iThermo émet un son particulier.

Il peut ainsi scanner des personnes jusqu'à une distance de trois mètres. Si ce détecteur est encore en période de test, les essais réalisés jusque-là ont été jugés « encourageants » par IHiS. Kronikare, de son côté, affirme avoir constaté une efficacité de diagnostic de 100 %.

Source : Channel News Asia
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top