IDF 2014 : l'architecture Broadwell du Core M expliquée

11 septembre 2014 à 10h35
0
Annoncés dans le courant de l'été et lancés lors de l'IFA il y a un peu plus d'une semaine à Berlin, les processeurs Core M d'Intel sont la nouvelle offre du fondeur pour les systèmes mobiles. A l'occasion de l'IDF, Intel explique plus en détails son nouveau tick architectural.

Au coeur des processeurs Core M, on retrouve la micro-architecture Broadwell dans sa version Broadwell-Y. Tick oblige, celle-ci est très proche de l'architecture Haswell et se distingue avant tout par une finesse de gravure supérieure. Tandis que les processeurs Core de quatrième génération sont gravés en 22nm, les processeurs Core de cinquième génération comme les Core M sont gravés en 14nm avec la seconde génération des transistors Tri-Gate du fondeur. Et si Intel est en retard sur son process, il clame que les optimisations apportées permettent de diviser par deux la consommation électrique par rapport au gain habituellement espéré via le passage à une finesse de gravure supérieure.

S'il n'est pas question de bouleversements architecturaux, Intel apporte tout de même diverses améliorations plus ou moins notables. La marque annonce un IPC supérieur, c'est à dire la capacité de traiter plus d'instructions par cycle d'horloge. Pour y parvenir, Broadwell dispose d'un scheduler out-of-order un peu plus large qui passe de 60 à 64 entrées. Le nombre d'entrées du TLB, cette mémoire qui stocke les adresses virtuelles et leur correspondance aux adresses mémoire physique, est lui aussi revu à la hausse de 1000 à 1500 entrées. Comme souvent les algorithmes de prédiction de branchement sont réputés plus performants.

012C000007609083-photo-intel-idf14-broadwell-microarchitecture-1.jpg
012C000007609071-photo-intel-idf14-broadwell-microarchitecture-2.jpg


Intel a également amélioré les performances en virgule flottante et vectoriel. La latence pour les multiplications en FP est ramenée à trois cycles d'horloge, le Gather est amélioré en réduisant de près de 60% les micro-ops, et un diviseur Radix 1024 est au programme des réjouissances. Côté sécurité, Intel fait évoluer diverses instructions pour tout ce qui concerne la cryptographie avec notamment un nouveau générateur de nombres aléatoires alors que le TSX est au programme avec de nouvelles instructions pour une efficacité accrue.

En ce qui concerne la fréquence, la technologie TurboBoost évolue légèrement par l'introduction d'un nouveau seuil baptisé PL3 : il s'agit de ne pas dépasser ce seuil en Turbo pour ne pas tirer trop d'un coup sur la batterie. Côté alimentation, les systèmes de régulation de la tension, dits FIVR, passent en seconde génération et profitent d'heuristiques pour mieux maitriser la perte de courant ou encore la tension délivrée.

012C000007609077-photo-intel-idf-14-broadwell-turbo.jpg


Du côté du chipset accompagnant le SoC Broadwell, alors que le die x86 est gravé en 14nm, le chipset est gravé en 22nm. Sa consommation en idle est réduite de 25% et de 20% en fonctionnement. La puce dispose de plusieurs domaines de fréquence annoncés comme pouvant être gérés de manière fine. Le chipset est capable de faire du throttling en arrêtant le PCI Express ou bien en regroupant diverses commandes pour les envoyer à sa discrétion en une seule fois. Le PCH profite d'un DSP audio amélioré notamment pour autoriser les usages de réveil à la voix (Wake on Voice) sans épuiser la batterie alors qu'Intel annonce le support du PCI-Express Storage sur sa plate-forme.

012C000007609073-photo-intel-idf-14-broadwell-chipset-1.jpg
012C000007609075-photo-intel-idf-14-broadwell-chipset-2.jpg


Enfin du côté du bloc graphique, Intel a également amélioré un certain nombre de choses. Côté API, le fondeur annonce la prise en charge OpenCL 2.0 et DirectX 12. La performance des unités de géométrie, tesselation et vertex a été améliorée tandis que le découpage des blocs d'exécution en sub-slices perdure. On compte huit unités d'exécution, EU, par sub-slice soit un total de 24 unités EU pour la variante GT2 de la puce, contre 20 précédemment. La performance de sampling pour les unités de texture progresse tandis qu'Intel annonce des gains pour toute la partie GPGPU. Ce nouveau cœur graphique aurait également des performances améliorées en matière d'anticrénelage même si Intel continue de recommander d'autres approches que le MSAA comme le CSAA. Enfin, la partie média de la puce a été également dépoussiérée avec des performances supérieures, un nouveau décodeur VP8 pour les formats AVC, VC-1, MVC et MPEG2 ou une accélération GPU des opérations de décodage et encodage des flux HEVC. Intel évoque la prise en charge de la 4K ainsi qu'une qualité supérieure pour tout ce qui concerne l'affichage.

012C000007609079-photo-intel-idf-14-broadwell-gpu.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top