5G : Trump veut que les États-Unis dominent le monde

Par
Le 26 octobre 2018
 0
donald trump
Andrew Cline / Shutterstock.com

Donald Trump a signé, jeudi, un mémorandum présidentiel dans lequel il fait part de la volonté des États-Unis de devenir le chef de file du déploiement de la 5G.

Le président des États-Unis a signé un mémorandum présidentiel ce 25 octobre, dans lequel il décrit la stratégie de spectre durable qu'il veut pour son pays. Dans cette note, Donald Trump a clairement exprimé sa volonté et affiché ses ambitions : « Il est impératif que les États-Unis soient les premiers dans les technologies sans fil de cinquième génération », comprenez la 5G.

Trump veut mener la course à la 5G

Le président américain a rappelé jeudi les efforts de son gouvernement en faveur d'une stratégie nationale du spectre. Forcément conscient de l'importance de la 5G (vitesse jusqu'à 100 fois supérieure à celle de la 4G, capacité élevée, latence réduite), il souhaite qu'elle libère « l'innovation dans de nombreux secteurs de l'économie et du secteur public. »

Pour mener à bien cette mission, Donald Trump a officiellement demandé au secrétaire au Commerce de lui fournir, dans les six mois à venir, un rapport sur l'état d'avancement des efforts en cours et des plans de réorientation du spectre à venir, pour préparer l'introduction de la 5G.

Un groupe de travail sur la stratégie des prochaines années

Le président des USA souhaite aussi la création d'un groupe de travail sur la stratégie en matière de spectre. De manière générale, il a annoncé vouloir utiliser le spectre de radiofréquences pour atteindre des objectifs économiques et de sécurité nationale et scientifiques.

Si Trump fait état de désirs, il n'est, dans le mémorandum fourni par la Maison Blanche - qui annule au passage ceux signés par Barack Obama en 2010 et 2013 - nullement question d'estimations chiffrées ni d'objectifs clairement situés dans le temps.

Modifié le 26/10/2018 à 11h04
scroll top