5G : Bouygues en test à Bordeaux, Orange à Marseille

Par ,
le 04 juillet 2018
 0
fotolia 5g internet mobile


L'arrivée la 5G en France se précise. Bouygues vient de démarrer une expérimentation grandeur nature de la cinquième génération de technologie de communication de réseau mobile à Bordeaux, tandis qu'Orange va se lancer à Marseille.

La fameuse 5G devrait progressivement faire son apparition sur le territoire dès 2020, conformément à la feuille de route voulue par le gouvernement. Le 3 juillet 2018, Bouygues Telecom a annoncé l'ouverture d'un premier pilote en conditions réelles à Bordeaux, avec des résultats impressionnants. Orange vient de recevoir l'accord de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) pour mener une expérimentation plus au sud encore, à Marseille.

Des premiers résultats prometteurs


Depuis mardi, Bordeaux est devenue une ville pilote de la 5G. Bouygues Telecom y a installé deux antennes-relais, séparées d'une dizaine de kilomètres l'une de l'autre. L'opérateur a ainsi pu établir des connexions assez surprenantes, qui correspondent assurément à de nouveaux usages, comme le pilotage à distance de véhicules, la télémédecine mobile en réalité augmentée, ou la transmission simultanée de 10 flux vidéo 4K live.

Bouygues Telecom ajoute avoir mesuré « un débit descendant [...] de 2,3 Gb/s, un débit montant de 260 Mb/s et une latence extrêmement faible de 7,5 ms ». Prometteur...

En partenariat avec l'équipementier Huawei, Bouygues installera plusieurs dizaines d'antennes progressivement sur Bordeaux et Mérignac, au cours des semaines à venir. A noter que l'opérateur a été autorisé à effectuer ses tests jusqu'au 30 septembre 2018 par l'ARCEP.

Orange poursuit également les siens, de son côté. Après Lille et Douai, l'opérateur a reçu ce 3 juillet l'autorisation de mener de nouvelles expérimentations à Marseille.

5g illustration


La 5G, un saut de performance par rapport à la 4G


L'arrivée prochaine de la 5G constitue une avancée technologique de taille. Cette dernière devrait offrir un débit 10 à 20 fois supérieur à ce qui est disponible actuellement (on devrait ainsi passer de 10 Mbit/s en débit utilisateur pour la 4G à 100 Mbit/s avec la 5G), et une latence dix fois moindre, comme l'évoquait l'ARCEP dans un rapport rendu public en mars 2017.

La 5G fournira un réseau doté de performances homogènes et d'une grande fiabilité. Elle proposera une connexion stable en mobilité, même à grande vitesse, puisqu'une stabilité a été dénotée jusqu'à 500 km/h, ainsi qu'une augmentation de l'efficacité énergétique. Les batteries pourraient être jusqu'à 100 fois moins dévoreuses d'énergie. On a hâte.

Modifié le 05/07/2018 à 16h46
scroll top