Comparatif routeur WiFi N : qui est le meilleur ?

10 septembre 2010 à 19h00
0

Conclusion

Les routeurs ont-ils encore une raison d'être ?

00C8000003295368-photo-livevox.jpg
Cet article pose de nombreuses questions auxquelles il est temps de répondre. Tout d'abord, si les routeurs semblent être passés de mode depuis la démocratisation des box, les résultats prouvent que dans certains cas, ces périphériques réseau présentent encore un intérêt certain.

En effet, il est possible de booster son débit Wi-Fi de façon significative en transformant un bon routeur (Cisco WRT610N ou Apple AirPort Extreme, au hasard) en un point d'accès additionnel (ou exclusif). La règle est valable lorsque la box du FAI propose des débits Wi-Fi médiocres (cas de la Livebox 2), elle l'est tout autant en maison lorsqu'on souhaite étendre la portée d'une box performante.

Routeurs Wi-Fi n en test : qui est le meilleur ?

012C000003295364-photo-wrt610n.jpg
La remise en question de l'utilisation d'une Box (de type Orange dans notre cas) en tant que point d'accès principal nous a permis de découvrir différents modèles de routeurs estampillés « n ». Il aurait été dommage de ne pas profiter de l'occasion pour confronter ces appareils de manière à cerner les données essentielles qui les caractérisent. Sur l'ensemble des modèles testés, le WRT610N et l'Apple AirPort Extreme sortent clairement du lot.

Attention toutefois : dans le cas du routeur d'Apple, nous ne sommes pas parvenus à obtenir des débits aussi bons avec une machine Windows (les benchmarks affichés ont été réalisés avec un Macbook édition 2009).

Non seulement les débits Wi-Fi sont les meilleurs de ce comparatif, mais en plus, les constructeurs confirment leur réputation en proposant des fonctionnalités nombreuses et maitrisées. Alors que la plupart des concurrents ne parviennent pas à exploiter correctement les capacités qui découlent de la présence d'une prise USB située sur le routeur, Cisco propose un partage de fichiers local (Samba ou FTP) ou distant (FTP uniquement) régi par une gestion de droits multi-utilisateurs. Seul bémol : dans le cas de Cisco, ce qui était vrai pour le WRT610 n ne l'est plus avec le E4200. Ce modèle déçoit par la présence de bugs gênants (gestion du stockage USB) ainsi qu'en raison de débits Wi-Fi relativement médiocres.

00DC000003537676-photo-apple.jpg
Pour sa part, Apple rame à contre-courant en faisant l'impasse sur l'interface Web qui est ici remplacée par un assistant très facile d'accès. Attention, si l'appareil est simple, il n'est pas simpliste pour autant : l'AirPort Extreme est doté de nombreuses fonctions avancées (mode manuel) et la gestion de l'USB est excellente, que ce soit pour partager des fichiers, ou des imprimantes (sur son réseau personnel).

De plus, les AirPort Extreme et WRT610N répondent bien à la problématique de cet article puisqu'ils proposent un mode « point d'accès » dénué de fonctions de routage. Pour finir, dans le cas du WRT 610 n, bien que le produit soit complet, les geeks en mal de customisation auront la possibilité de pousser les fonctionnalités dans leurs derniers retranchements en installant un firmware modifié (dd-wrt, par exemple). Attention toutefois, ces manipulations seront réservées aux seuls experts qui ont conscience des risques encourus.

À propos du CPL

Face aux performances de certaines box, les routeurs Wi-Fi ne sont pas les seuls à justifier leur utilité. Dans notre cas, sur une distance équivalente, le CPL parvient à maintenir un débit important alors que le Wi-Fi n est très fortement impacté par l'éloignement. Certes, le test CPL que nous
0104000003295366-photo-devolo1.jpg
avons réalisé avec un kit de type Devolo 200 AVmini n'est pas forcément reproductible dans la mesure ou cette technologie dépend fortement de la nature de l'installation électrique.

Toutefois, pour les appareils ne nécessitant pas obligatoirement l'utilisation d'une liaison sans fil, l'adoption d'un bon kit CPL peut constituer une alternative intéressante. Autres avantages et non des moindres : non seulement le CPL génère moins d'ondes, mais en plus, il permet d'éviter d'éventuelles incompatibilités matérielles Routeur/carte Wi-Fi. À titre d'exemple, lors de nos tests, nous avons pu constater que l'une des meilleures cartes Wi-Fi du comparatif (Cisco WUSB600N) a donné de très mauvais résultats (180 ko/s en conditions optimales avec décrochages permanents, même en modifiant le canal) avec la Livebox 2.

Dans les grandes habitations, on peut même parfaitement envisager de mettre en place des solutions hybrides mixant les deux technologies. Par exemple, le CPL peut être idéal pour créer un pont entre une box (premier point d'accès Wi-Fi) et un second routeur Wi-Fi n transformé en point d'accès auxiliaire.
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top