Huawei et Honor prennent une longueur d’avance dans la course à la 5G

Par
Le 09 novembre 2018
 0
fotolia 5g

Avec un débit 10 fois plus rapide que la 4G, l'arrivée de la 5G devrait être une véritable révolution pour nos smartphones, mais aussi dans bien d'autres domaines comme la télémédecine, ou encore le déploiement de voitures autonomes. Certains fabricants mettent d'ailleurs les bouchées doubles pour prendre les rênes de cette course à l'innovation, comme c'est le cas de Huawei et Honor.

Un nouveau SoC Kirin 990 compatible 5G

Huawei ne perd pas de temps ! Tout juste une poignée de semaine après le lancement du SoC Kirin 980 gravé en 7 nm et qui équipe les Huawei Mate 20 et 20 Pro, l'entreprise chinoise vient déjà d'annoncer qu'un SoC Kirin 990 est en préparation pour le premier trimestre de 2019.

Toujours gravé en 7 nm, ce nouveau SoC offrira des performances supérieures au Kirin 980, mais surtout il intègrera un modem 5G : le Baloog 5000. Huawei avait déjà présenté le modem Baloog 5G01 lors du salon MWC 2018 de Barcelone, ce dernier est destiné aux équipements fixes contrairement au Baloog 5000.

Bien que l'on en sache pour le moment très peu sur les caractéristiques de ce modem et de ce nouveau SoC, Huawei pourrait être l'un des premiers groupes à présenter un smartphone compatible 5G en 2019.



La MWC 2019 nous réserve quelques surprises

Dans un entretien accordé à nos confrères Les Numériques, les responsables de Huawei (et de la marque Honor) détaillent la volonté du groupe pour devenir « le premier constructeur » à exploiter la 5G dans un smartphone. Seulement, bien d'autres fabricants sont dans la course, comme c'est le cas de Xiaomi ou de Samsung. James Zou, responsable des ventes chez Honor, explique : " l'entreprise surveille attentivement le secteur pour réagir le plus rapidement possible " .

Les Numériques dévoile aussi que Huawei et Honor seraient en train de travailler sur une batterie au graphène. En effet, le déploiement de la 5G soulève plusieurs préoccupations, notamment en ce qui concerne la consommation électrique des appareils face à cette technologie gourmande en ressource. Selon James Zou, le seul problème des batteries au graphène à l'heure actuelle "c'est le coût ".

Enfin, la prochaine génération de puce mobile devrait être gravée en 5 nm selon le calendrier du groupe. Le responsable des ventes explique par ailleurs : " Je pense qu'avec les processeurs en gravure 5 nm et les nouvelles technologies de recharge, nous pouvons résoudre le problème de consommation ".

Il ne fait aucun doute que la prochaine MWC de Barcelone nous réservera quelques surprises ! Néanmoins en France, il faudra attendre 2020 pour profiter du réseau 5G. Le dernier rapport de l'ANFR fait état de nouvelles stations 5G expérimentales pour Orange et Bouygues, et de 1 000 sites supplémentaires en service concernant la 4G.
Modifié le 09/11/2018 à 20h16
scroll top