Pourquoi le Big data va révolutionner les DRH

Alain Clapaud
07 juillet 2015 à 10h03
0
Autre champ d'expérience qui s'ouvre au Big data, la sélection des candidats. Du filtre de CV à l'entretien, le processus reste long et consommateur de main d'œuvre. Des étapes que le Big data et les algorithmes proposent aujourd'hui d'automatiser en partie.

Quand un algorithme trie les candidats

L'exemple d'Ikea et de McDonald's au Royaume-Uni est plutôt éloquent. Ces deux entreprises ont un problème de riche : elles attiraient trop de candidats. Elles croulent sous les candidatures spontanées. Or trier un grand volume de CV finit par coûter cher, en temps et en argent. Chez McDonald's par exemple, les managers des restaurants se plaignent de passer beaucoup trop de temps avec des candidats dont il s'avère, dès les premières secondes de l'entretien, qu'elles ne sont pas faites pour travailler chez dans ce type d'établissement.

L'enseigne a réduit le volume de candidatures en mettant en ligne un petit test sur son site carrière. Le candidat potentiel répond à une petite dizaine de questions en ligne. Selon le résultat, il est invité, ou non, à postuler chez McDonalds. Un dispositif plutôt inoffensif (les réponses ne sont pas enregistrées) qui s'est avéré extrêmement efficace. Au bout de six mois, ce dispositif a permis de réduire de 20% les candidatures sur le site carrière de McDonald's.

07993988-photo-test-ibm-ikea.jpg
La rubrique Emploi du site Ikea arbore aussi un test en ligne plutôt anodin. Il sert à écarter les candidats ne correspondant pas au profil psychologique recherché.

La personnalité et la motivation calculés en fonction des tweets

Des méthodes de tri beaucoup plus intrusives existent également. IBM et Twitter ont par exemple signé un partenariat technologique récemment. Objectif : analyser des millions de tweets avec IBM Insight for Twitter, le service derrière lequel se cache l'intelligence d'IBM Watson. Imaginez les conclusions qu'il serait possible de tirer de l'ensemble des tweets publiés par un candidat...

Une Intelligence artificielle qui analyse les tweets pour en déduire les principaux traits de sa personnalité, cela n'a rien d'un scénario de science-fiction. Non seulement les chercheurs d'IBM le font, mais les résultats obtenus sont étonnants. Michelle Zhou, du centre de recherche d'IBM Almaden en Californie a ainsi démontré qu'elle pouvait établir une carte de personnalité très complète d'une personne à partir de seulement 200 de ses tweets !

0190000007993990-photo-watson-ibm.jpg
200 tweets suffisent pour livrer une analyse détaillée de sa personnalité.

« Nous n'avons pas encore développé d'outil pour les recruteurs, cela reste un projet de recherche, explique-t-on chez IBM mais en plus de la personnalité, nous savons aussi évaluer la motivation d'une personne à travers les mots qu'elle emploie. Les mots disent beaucoup de choses sur la personnalité de la personne qui les emploie ». Pour Big Blue, l'axe est d'autant plus intéressant que les entreprises s'appuient avant tout sur les dires du candidat pour leur évaluation. « Lorsqu'en entretien vous interrogez une personne sur son expérience, elle va ne dire que ce qu'elle veut bien en dire. Et dans un questionnaire de personnalité, la personne peut toujours essayer se montrer plus sociale qu'elle ne l'est en réalité. Mais, on répète, cela reste un projet de recherche. »

Dans tous les cas. L'utilisation d'une telle technologie par les entreprises poserait une série de question éthiques, légales et de pertinence. Par exemple, est-ce que les mots employés sur Twitter sont les mêmes que ceux utilisés par ailleurs ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Envie de frissons pour Halloween ? Notre sélection de jeux à ne pas manquer durant les soldes Steam
Sundar Pichai laisse entendre que Google va développer plus d'appareils sous sa marque
Bon plan Apple : l'iPhone 12 moins cher de presque 100€ chez Rakuten
Test Realme Buds Q : pour 30 euros, est-ce possible d'avoir des écouteurs de qualité ?
Forfait sans engagement : l'opérateur RED by SFR casse le prix de ses forfaits mobiles
Microsoft expérimente un « bracelet » de retour haptique destiné à la VR
Le smartphone Oppo Find X2 Neo 256Go passe à moins de 500€ (+ écouteurs sans fil offerts)
Resident Evil 3 Remake pourrait venir infecter la Nintendo Switch
Les écouteurs Apple AirPods Pro au même prix que durant le Prime Day !
-50% sur l'enceinte connectée Panasonic GA10 chez Cdiscount !
scroll top