Open source : un écosystème très riche au service des entreprises

18 février 2013 à 18h55
0
À côté de poids lourds américains comme Red Hat, les sociétés hexagonales profitent de l'intérêt pour l'open source pour se développer et conquérir des clients français et internationaux. Un maître mot : l'innovation.

Linagora

Fondée en 2000 et présidée par Alexandre Zapolsky, cette SSLL (Société de services en logiciels libres) édite ses propres logiciels open source et propose une gamme de services professionnels pour réussir les grands projets du Libre. Son activité d'édition Open Source s'articule autour de 3 offres : OBM ( travail collaboratif), LinPKI (solutions de confiance numérique et de sécurité) et LinID (applications de gestion et de fédération des identités).

eXo

Combien d'étudiants français ont été créé leur entreprise à la demande du Département de la défense américain ? Très peu sans doute. C'est le cas pourtant du projet eXo devenu une société en 2003. Après avoir débuté en fournissant le premier container de portlets Java du marché, eXo compte aujourd'hui 70 salariés et d'importants clients comme GlobeCast, la MACIF... Son projet majeur est eXo Platform 3.5, le premier portail d'expérience utilisateur mobile et prêt pour le Cloud.

Talend

Créée en 2005 par Bertrand Diard et Fabrice Bonan, Talend s'est vite imposé comme l'alternative open source sur le marché de l'intégration de données. L'acquisition en 2010 de Sopera, leader en intégration d'applications open source, a renforcé sa couverture de marché, créant ainsi un leader mondial du middleware open source.

Avencall

Leader français dans l'édition et l'intégration de solutions de communications unifiées libres, Avencall affiche plus de 400 références clients, majoritairement des Grandes Entreprises et des Institutions publiques. En octobre 2012, il a bouclé son tour de table de 3 millions d'euros, dont un tiers apporté par la Caisse des Dépôts.

Nuxeo

00C8000002080624-photo-nuxeo.jpg
Créé en 2000, cet éditeur répond aux besoins d'ECM (Enterprise Content Management) d'entreprises réparties sur des marchés verticaux variés. Sa gamme de produits s'articule autour de Nuxeo Platform 5.6 : une infrastructure de contenu basée sur Java et conçue pour être utilisée comme environnement de développement pour les applications orientées gestion de contenu et de dossiers.

Elle est utilisée entre autres par Electronic Arts, l'U.S. Navy, Pearson Education, Michelin Travel Partner (l'éditeur du célèbre guide rouge). Plus globalement, les applications Nuxeo sont utilisées par plus de 1000 organisations réparties dans 145 pays, telles que l'Agence France-Presse, la BBC, Leroy Merlin ou encore la DGA (Délégation Générale de l'Armement).

La réussite de quelques communautés

Les utilisateurs (du simple utilisateur-client au développeur) sont les maillons forts des projets open source. Leurs commentaires sur l'ergonomie, les fonctionnalités ou encore les options manquantes sont autant d'informations utiles au bon développement d'une application. Mais tous les projets ne bénéficient pas d'une forte et active communauté. Il existe quelques cas exemplaires comme celles de Drupal, d'Asterisk (dont la principale fonctionnalité est de permettre la mise en place de système dit commutation téléphonique) ou de Magento, une suite d'e-commerce.

À l'étranger, certaines communautés très structurées comme Apache sont efficaces. L'un des meilleurs exemples est celui de Java envers Oracle. La communauté a été jusqu'à évoquer le blocage de Java 7 dans le processus du JCP (Java Community Process) si elle n'avait pas gain de cause. De manière générale, les communautés qui fonctionnent bien sont celles qui ont une envergure mondiale qui leur permet de défendre leurs droits et leur propriété intellectuelle.


On aura également tout intérêt à suivre d'un oeil les futures pépites du secteur, à l'image des trois sociétés lauréates du concours 2012 organisé lors de l'Open World Forum (OWF) à Paris, les 11, 12 et 13 octobre derniers :

- BlueMind propose une solution complète de messagerie, d'agenda et de collaboration. Disponible depuis novembre 2012 en version 1.0, elle se positionne comme une alternative sérieuse aux solutions de type Exchange, Lotus Domino ou Zimbra.

0190000005505701-photo-blue-mind-mail.jpg

- DocDoku, créé à Toulouse en octobre 2006, se présente comme un cabinet d'expertise en Technologies de l'Information et de la Communication. Il aide notamment les entreprises à adapter leurs systèmes d'informations à ces nouveaux écrans que sont les mobiles et les tablettes tactiles. Il propose une solution de gestion du cycle de vie de produit (PLM-Product Lifecycle Management). Ses clients (grands comptes, éditeurs de logiciel et professionnels du service) externalisent une partie de leur R&D chez DocDoku.

- Hippo, enfin, est un gestionnaire de contenu open source qui fait partie de la famille des CMS écrits en JAVA. Sa prise en main est très simple et son emballage tout prêt répond déjà aux besoins classiques d'édition de contenu. Créé par l'éditeur néerlandais OneHippo, il est très utilisé dans les pays nordiques et particulièrement aux Pays-Bas.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top