Recherche et publicité : Google vient a la rescousse de Yahoo!

Par
Le 21 octobre 2015
 0
En publiant ses résultats financiers, Yahoo! a annoncé la signature d'un accord avec Google sur le marché de la recherche et des liens sponsorisés.

Pour le troisième trimestre de son exercice fiscal, Yahoo! a annoncé des revenus nets de 1,23 milliard de dollars soit moins que les prévisions de Wall Street tablant sur 1,26 milliard de dollars. Sur ce trimestre, la firme de Sunnyvale affiche aussi des pertes s'élevant à 86 millions de dollars contre 42 millions de dollars sur la même période en 2014.

La PDG Marissa Mayer continue sa stratégie de développement sur mobile, un secteur en progression avec des revenus à 277 millions de dollars contre 207 millions de dollars il y a douze mois. Par ailleurs, les coûts d'acquisition de trafic passent de 3 millions à 119 millions de dollars. Il faut dire que Yahoo! a signé avec Mozilla pour être configuré par défaut sur Firefox aux Etats-Unis ainsi qu'avec Oracle sur les téléchargements du module Java.

L'un des problèmes de Yahoo concerne surtout la fuite de ses employés vers d'autres sociétés jugées plus dynamiques tels que Facebook, Google ou Instagram. Ces derniers mois, une vingtaine de personnes placées à la direction ont ainsi quitté les équipes mise en place par Marissa Mayer depuis son arrivée à la tête du portail en juillet 2012.

Mais pour regagner la confiance des investisseurs, la société a annoncé la signature d'un partenariat de trois ans avec Google tant sur le marché de la recherche que sur le secteur des liens sponsorisés.

035c000008213416-photo-yahoo-ban.jpg


Dans un communiqué, la société explique ainsi :

En octobre, la société a trouvé un accord avec Google qui fournira à Yahoo de nouvelles flexibilités lui permettant de choisir parmi ses fournisseurs de résultats de recherche et de publicité. L'offre de Google complémente les services de recherche fournis par Microsoft - qui reste un partenaire important - ainsi que les technologies de recherche et les produits publicitaires de Yahoo!

La société de Marissa Mayer a envoyé un document au régulateur du commerce outre-Atlantique en expliquant que selon les termes du contrat, elle était en mesure de choisir quelles requêtes pouvaient être envoyées vers Google et sans aucun quota minimum. En outre, cet accord ne contient aucune exclusivité.

Yahoo! a donc désormais toutes les cartes en mains et si l'usage de ces diverses technologies est réussie, Yahoo! pourrait donc concevoir un moteur véritablement pertinent en proposant des résultats différents selon les thématiques ou selon les terminaux (PC, tablettes, smartphones...). A titre d'exemple, selon Marissa Mayer, sur smartphones les mobinautes passeraient 90% de leur temps sur les applications plutôt que dans le navigateur. Cette nouvelle flexibilité devrait donc lui permettre d'optimiser davantage les recherches contextuelles, telles que celles proposées par son launcher Android Aviate
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top