Yahoo! : Marissa Mayer pourrait supprimer un emploi sur deux

Par
Le 03 octobre 2012
 0
Afin de remettre la société à flot, la p-dg de Yahoo! pourrait annoncer bientôt un plan de licenciement massif, concernant 10 000 employés sur 18 000, selon Business Insider.

00c8000002663744-photo-marissa-mayer.jpg
Si Marissa Mayer, p-dg de Yahoo!, n'a pas dévoilé publiquement les détails de sa stratégie de redressement, dont les contours ont été connus via une note interne mardi dernier, c'est peut-être parce que celle-ci contenait un point très critique. Selon Business Insider, qui s'appuie sur une source proche du dossier, la dirigeante pourrait bientôt annoncer la suppression de 10 000 postes, sur un total de 18 000.Ce chiffre aurait été conseillé à la p-dg lors de son arrivée, voilà deux mois seulement, par l'investisseur Marc Andreessen.

Il s'agirait en fait d'un travail de sape commencé en avril dernier par l'ancien p-dg, Scott Thompson, et qui devait concerner 2 000 licenciements. À l'époque, notre confrère précisait que la société de Sunnyvale pouvait se séparer de 10 000 employés au total. Selon le journal, ce scénario est d'autant plus probable que Yahoo! a récemment placé Ken Goldman au poste de directeur financier. L'homme, réputé pour ses réductions de coûts drastiques d'après Bloomberg, prendra ses fonctions le 22 octobre. C'est aussi la date à laquelle la société présentera ses résultats financiers du troisième trimestre. Nous en saurons certainement davantage à cette occasion.

Cette annonce trancherait radicalement avec l'ambiance de bonne humeur apportée par la culture Google de Marissa Mayer. Après avoir offert des repas à ses salariés, elle avait annoncé qu'ils auraient un iPhone ou un smartphone Android gratuitement. Parmi les annonces stratégiques, la p-dg avait laissé entendre qu'elle refondrait la page d'accueil de Yahoo! ainsi que la boîte mail, afin d'offrir une expérience plus sociale. Elle avait en outre mis l'accent sur la publicité, où la société devra redéfinir son partenariat avec Microsoft. Pour l'heure, aucune information officielle n'a été communiquée sur le plan de licenciement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top