Microsoft n'exclurait pas de racheter Yahoo!

Par
Le 06 octobre 2011
 0
02338888-photo-microsoft-yahoo.jpg
Le portail Yahoo! passera-t-il finalement sous le giron de Microsoft ? Certains à Redmond ne semblent en tout cas pas avoir exclu cette stratégie.

Souvenez-vous, en février 2008, Microsoft avait formulé une proposition de rachat pour avoir la main mise sur l'intégralité du portail Yahoo! Dans un communiqué officiel, le PDG Steve Ballmer proposait alors de débourser 44,6 milliards de dollars à hauteur de de 31 dollars par action soit un bonus de 61% par rapport au prix du titre YHOO sur le cours du NASDAQ à l'époque.

Après d'interminables discussions, Jerry Yang, co-fondateur de Yahoo! et alors PDG du groupe, avait finalement refusé, et par la même occasion, s'était mis à dos la majorité du conseil de direction qui lui avait préféré Carol Bartz. Après avoir repris les discussions, cette dernière n'avait cependant pas réussi à concrétiser un rachat global et s'était fixée sur un accord autour des moteurs de recherche. Au lendemain du licenciement de Carol Bartz, plusieurs nouvelles rumeurs spéculent sur un rachat du portail Internet. Il faut dire qu'en annonçant le licenciement de Mme Bartz, Roy Boystock, président du conseil de direction affirmait : « nous nous engageons à explorer et évaluer toutes les possibilités qui replaceront Yahoo! sur une trajectoire de croissance et d'innovation tout en étant profitable pour nos actionnaires ». Serait-ce là un moyen indirect d'affirmer que Yahoo! est sur le marché ?

Dans l'une de ses dernières dépêches, Reuters rapporte de certains dirigeants de Microsoft que la société de Redmond n'excluraient pas cette éventualité. La direction de Microsoft resterait pour l'heure divisée sur le sujet. Le refus initial de Jerry Yang s'était traduit par une chute du cours en bourse de l'action YHOO et malgré plusieurs vagues de licenciements et la fermeture des services les moins rentables, la société n'est aujourd'hui valorisée qu'à 18 milliards de dollars. Si ces rumeurs se confirment, Microsoft se placerait alors face au portail chinois Alibaba qui a officiellement manifesté son intérêt ainsi que les fonds d'investissement Providence Equity Partners, Hellman & Friedman et Silver Lake Partners.

Quelques minutes après la dépêche de Reuters, l'action YHOO a enregistré une forte hausse en bourse , preuve que les actionnaires accueilleraient ce rachat à bras ouverts.

0226000004634904-photo-cours-yahoo.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top