Un ancien employé Tesla a copié le code de l'Autopilot sur son compte iCloud

Laura Léger Contributrice
12 juillet 2019 à 16h55
0
Gigafactory

En début d'année, Tesla portait plainte contre Guanghzi Cao, un ingénieur parti rejoindre l'entreprise chinoise Xiapeng Motors. L'ancien employé aurait, selon eux, copié les codes de l'Autopilot sur son iCloud.

Des vols chez Tesla mais aussi chez Apple


Ingénieur Tesla travaillant sur le développement de l'Autopilot, Guanghzi Cao est une des 40 personnes en possession du code source de la technologie. Il aurait copié sur son iCloud, fin 2018, les dossiers et répertoires de la firme américaine.
Selon la marque, l'ingénieur aurait zippé puis copié plus de 300 000 fichiers et aurait pu les fournir à l'entreprise chinoise de véhicules électriques, Xiapeng Motors .

Cette dernière est aussi connue sous le nom de Xpeng ou Xmotors, et soutenue par le géant chinois Alibaba. Tesla a, par la même occasion, émis une citation à comparaître se rapportant à une plainte d'Apple contre un de ses anciens employés. Celui-ci avait été accusé par le FBI d'espionnage industriel. L'homme a été arrêté au mois de juillet alors qu'il partait pour Pékin, travailler, lui aussi, pour Xpeng. L'ingénieur d'Apple risque 10 ans de prison et 250 000 $ d'amende.

Par ce geste, Tesla souhaite sans doute montrer que l'entreprise chinoise a déjà été impliquée dans une affaire de ce type.

La défense s'organise


M. Cao, qui souhaite montrer sa bonne foi, s'est expliqué. Selon ses avocats, il aurait supprimé 120 000 dossiers et réfute l'existence des 300 000 dossiers, évoqués par Tesla. Il aurait même déconnecté son iCloud et supprimé son historique de navigation au moment où il acceptait le contrat avec l'entreprise chinoise.

De plus ses avocats ont expliqué que s'il restait des fichiers appartenant à Tesla sur l'iCloud de leur client, c'était « par inadvertance », et ont assuré que Cao « n'a pas accès et n'a pas utilisé de quelque manière que ce soit les secrets commerciaux de l'Autopilot ».

Guanghzi Cao a d'ailleurs donné l'accès à Tesla à tous ses ordinateurs mais aussi à son compte Gmail, et Xpeng a « volontairement fourni à Tesla une image digitale de l'ordinateur de travail [ de Cao ] ». L'entreprise chinoise a d'ailleurs annoncé avoir ouvert une enquête en interne.

Ce cas tombe encore une fois très mal, les Etats-Unis étant en ce moment en guerre commerciale avec la Chine, et les deux pays étant impliqués, indirectement, dans plusieurs affaires d'espionnage économique et industriel.

Source : The Verge
Modifié le 15/07/2019 à 11h30
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top