Un ancien employé Tesla a copié le code de l'Autopilot sur son compte iCloud

Laura Léger Contributrice
12 juillet 2019 à 16h55
0
Gigafactory

En début d'année, Tesla portait plainte contre Guanghzi Cao, un ingénieur parti rejoindre l'entreprise chinoise Xiapeng Motors. L'ancien employé aurait, selon eux, copié les codes de l'Autopilot sur son iCloud.

Des vols chez Tesla mais aussi chez Apple

Ingénieur Tesla travaillant sur le développement de l'Autopilot, Guanghzi Cao est une des 40 personnes en possession du code source de la technologie. Il aurait copié sur son iCloud, fin 2018, les dossiers et répertoires de la firme américaine.
Selon la marque, l'ingénieur aurait zippé puis copié plus de 300 000 fichiers et aurait pu les fournir à l'entreprise chinoise de véhicules électriques, Xiapeng Motors .

Cette dernière est aussi connue sous le nom de Xpeng ou Xmotors, et soutenue par le géant chinois Alibaba. Tesla a, par la même occasion, émis une citation à comparaître se rapportant à une plainte d'Apple contre un de ses anciens employés. Celui-ci avait été accusé par le FBI d'espionnage industriel. L'homme a été arrêté au mois de juillet alors qu'il partait pour Pékin, travailler, lui aussi, pour Xpeng. L'ingénieur d'Apple risque 10 ans de prison et 250 000 $ d'amende.

Par ce geste, Tesla souhaite sans doute montrer que l'entreprise chinoise a déjà été impliquée dans une affaire de ce type.

La défense s'organise

M. Cao, qui souhaite montrer sa bonne foi, s'est expliqué. Selon ses avocats, il aurait supprimé 120 000 dossiers et réfute l'existence des 300 000 dossiers, évoqués par Tesla. Il aurait même déconnecté son iCloud et supprimé son historique de navigation au moment où il acceptait le contrat avec l'entreprise chinoise.

De plus ses avocats ont expliqué que s'il restait des fichiers appartenant à Tesla sur l'iCloud de leur client, c'était « par inadvertance », et ont assuré que Cao « n'a pas accès et n'a pas utilisé de quelque manière que ce soit les secrets commerciaux de l'Autopilot ».

Guanghzi Cao a d'ailleurs donné l'accès à Tesla à tous ses ordinateurs mais aussi à son compte Gmail, et Xpeng a « volontairement fourni à Tesla une image digitale de l'ordinateur de travail [ de Cao ] ». L'entreprise chinoise a d'ailleurs annoncé avoir ouvert une enquête en interne.

Ce cas tombe encore une fois très mal, les Etats-Unis étant en ce moment en guerre commerciale avec la Chine, et les deux pays étant impliqués, indirectement, dans plusieurs affaires d'espionnage économique et industriel.

Source : The Verge
Modifié le 15/07/2019 à 11h30
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top