Altice lâche la moitié de son réseau fibré pour réduire sa dette

Par
Le 03 décembre 2018
 0
sfr altice logo.png

La maison-mère de SFR, Altice Europe, a annoncé vendredi avoir cédé 49,99 % de son réseau fibré pour 1,8 milliard d'euros. Le groupe atténue ainsi sa dette et peut envisager de futurs financements plus sereinement.

Le 30 novembre, Altice Europe a annoncé avoir vendu près de la moitié de son réseau de fibre optique aux fonds Allianz Capital Partenars, Axa Investment Managers et Omers Infrastructure. En contrepartie, le groupe récupère 1,8 milliard d'euros, soit la moitié de la valeur nette de SFR FTTH, qui représente 3,6 milliards d'euros.

Grâce à cette opération, Altice fait entrer des liquidités et, surtout, conserve le contrôle de son réseau fibré à hauteur de 50,01 %. Patrick Drahi, qui s'est dit « très heureux » de l'accord trouvé, reste également propriétaire de son réseau câblé de 9 millions de foyers en totalité, et de ses 2,5 millions de prises fibre en zone très dense.

Altice, sur la voie du désendettement

Historiquement, Altice et SFR ont su se développer sur la dette. Aujourd'hui, celle d'Altice Europe atteint les 30 milliards d'euros. Mais il y a encore peu, elle avait atteint des sommets, à environ 50 milliards d'euros. Le groupe dirigé par Patrick Drahi fait des efforts et va désormais pouvoir économiser sur ses frais de déploiement. Le patron français précise qu'Altice Europe « a réussi à cristalliser 8 milliards d'euros de valorisation de ses infrastructures et obtenir 4 milliards d'euros de cash au total en quelques mois ».

SFR FFTH devrait équiper 5 millions de foyers en fibre optique d'ici à 2022 en France. Le premier million devrait être franchi dès la fin de l'année. La transaction entre Altice et ses nouveaux partenaires devrait avoir lieu « au premier semestre 2019 », indique le groupe français. Depuis vendredi, le cours de l'action Altice Europe a de nouveau franchi la barre des 2 euros, pour la première fois depuis le 21 novembre.

Modifié le 03/12/2018 à 17h06
scroll top