SFR : les clients partent, les comptes en perte

Par ,
le 15 mai 2016
 0

Pas d’embellie de la situation pour SFR au premier trimestre 2016. L’opérateur fait toujours face à une perte massive de clients, tant sur la 4G que sur le fixe, pourtant deux axes de croissance.


Cette actualité a rencontré un certain succès durant la semaine. Nous la republions aujourd'hui afin que ceux qui ne l'aient pas lue puissent le faire.

Les promotions agressives du début 2016 dans les télécoms se voient dans les résultats de SFR. Au premier trimestre, l'opérateur a vu son résultat net repasser dans le rouge, à 41 millions d'euros, alors que l'entreprise dégageait 743 millions d'euros de profits un an plus tôt. Cette guerre éclair des prix - caractérisée par des offres à 4 euros par mois - a contribué à ralentir la perte d'abonnés mobiles, à 28 000, contre 144 000 un an avant.

Mais ces deux éléments conjugués ont fortement affecté le chiffre d'affaires de SFR, qui a décroché de 6,1 % durant les trois mois échus, à 2,57 milliards d'euros. Une baisse qui concerne l'activité grand public (-4,9 % à 1,76 milliard), mais également les ventes aux entreprises (-7,6 %, à 515 millions). Fin mars, le groupe dévoilait son plan d'attaque du marché professionnel, dont l'un des axes forts est l'Internet des objets grâce à Sigfox.

4G : refaire le retard


Le nombre de clients mobiles (hors M2M) a dégringolé de 1,1 million en un an, pour s'établir à 16,98 millions à la fin du premier trimestre. L'essentiel de la perte est à créditer au parc d'abonnés grand public (-951 000). Sur l'Internet fixe, même tendance : SFR a perdu 228 000 clients. Et sur le câble ? Heureusement pour le FAI, il a augmenté son nombre de clients de 66 000 au premier trimestre, et de 286 000* sur l'ensemble de l'année.
*edit : contrairement à ce qui a été d'abord écrit, SFR a gagné des clients sur le câble, et non perdu.

0320000008395718-photo-box-cable-sfr.jpg


En guise d'élément à mettre en avant, l'opérateur a choisi de souligner le rythme des déploiements de ses stations 4G au premier trimestre, « +985 sites, soit deux fois que chacun de ses concurrents ». Mais avec 5 786 sites en service au 1er mai selon l'ANFR, SFR reste la lanterne rouge, derrière Free (6 314), Bouygues (7 814) et Orange (8 747). Et quid de la 4G en zone rurale, qui a valu une mise en demeure de SFR par l'Arcep en février ?

Pour attirer de nouveaux clients, l'opérateur de Patrick Drahi va désormais miser sur les contenus, d'où la réorganisation récente du pôle média - passé d'Altice Media Group à SFR. Les abonnés profitent sans frais depuis le 5 mai de SFR Presse, et de ses 17 titres. Une générosité qui s'explique aussi pour des raisons fiscales, car lorsque le FAI offre ce service (normalement facturé 20 euros), il réduit par ailleurs son assiette taxable.


À découvrir :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top