Dans l'impasse, Numergy est repris par SFR

Par
Le 03 décembre 2015
 0
Constat d'échec pour le cloud souverain français. Après l'absorption de Cloudwatt par Orange en mars, au tour de Numergy (son jumeau) de se faire avaler par l'un de ses actionnaires.

Cloudwatt et Numergy, même combat. Les deux prestataires de cloud « souverain », nés en même temps en 2012 et financés en partie par l'État, connaissent le même sort. Le premier a été racheté par Orange - l'un de ses trois actionnaires - en mars. C'est désormais au second de se faire absorber par l'un de ses principaux actionnaires : SFR. En octobre, Numergy s'était placé en procédure de sauvegarde, résultat de divergences.

Dans un communiqué publié le 2 décembre, l'opérateur de Patrick Drahi annonce avoir conclu un accord prévoyant l'acquisition de la participation de 33 % détenue par la Caisse des Dépôts, et de celle de 20 % que possède Atos - cette part appartenait initialement à Bull, avant qu'il se fasse racheter en mai 2014. Pour SFR, pas question d'abandonner Numergy pour autant. Il explique qu'il « pérennisera » l'opérateur de cloud.

Pourquoi le fournisseur de cloud en est-il là aujourd'hui ? Les Echos rapportaient en octobre que des dissensions stratégiques étaient nées suite aux différents rachats de ses actionnaires (SFR par Altice et Bull par Atos). Autre raison évidente : l'échec commercial de la société, qui n'a réalisé que 2 millions de chiffres d'affaires en 2014 alors qu'il en espérait 400 millions ! Sans parler du résultat net de 20 millions d'euros.


07197260-photo-numergy-cloud-donn-es-france.jpg


À découvrir également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top