SFR annonce un plan de départs volontaires touchant 856 emplois

Par
Le 28 novembre 2012
 0
L'opérateur vient de dévoiler ses mesures destinées à restructurer son organisation. SFR annonce un plan de mobilité interne et de départs volontaires portant sur 856 emplois.

00fa000005533401-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg
Après Bouygues Télécom et Orange, c'est au tour de SFR de dévoiler la nature de son plan de réorganisation. L'opérateur indique avoir engagé « un processus d'Information-Consultation sur un projet de réorganisation de l'entreprise en vue de sauvegarder sa compétitivité et d'accélérer sa mutation vers le numérique ». La filiale de Vivendi tient à ajouter que ce plan de transformation vise notamment à « maintenir les investissements de SFR dans les infrastructures très haut débit ».

En conséquence, SFR annonce un plan de départs volontaires portant sur 856 emplois. La direction tient à préciser que ces départs seront « strictement volontaires et SFR a souhaité qu'ils soient validés dans le cadre de commissions paritaires ». Aucun licenciement sec ne devrait donc être programmé.

Fin septembre, le syndicat Force Ouvrière lançait une bouteille à la mer en direction du gouvernement et anticipait la mise en place d'un plan de restructuration concernant entre « 1 500 et 2 000 postes ». Le syndicat décrivait alors une situation « catastrophique » chez SFR et en appelait aux autorités afin qu'elles puissent faire transiger l'opérateur. Il semble que l'appel ait été entendu puisque le nombre d'emplois concernés est moins conséquent.

Pour rappel, SFR était le dernier opérateur à ne pas avoir livré de précisions quant à son plan de restructuration suite à l'arrivée sur le marché de la téléphonie mobile d'un nouveau concurrent, Free Mobile. Bouygues Télécom a déjà mis en place une série de mesures visant à rationaliser ses dépenses. Outre un plan de départs volontaires portant sur 556 postes, le groupe a renégocié ses contrats avec ses sous-traitants et modifié sa structure de distribution via le rachat de Darty Télécom (filiale de Kesa).

De son côté, la direction d'Orange a expliqué qu'elle procédera au recrutement de 4 000 personnes sur trois ans. Par contre, l'opérateur s'attend à enregistrer 9 000 départs à la retraite sur la même période. Son effectif total devrait donc diminuer de 5 000 collaborateurs d'ici 2015.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top