Rentabiliweb se restructure, son bénéfice chute lourdement

le mercredi 20 février 2013
Le spécialiste de la monétisation des sites Web dévoile des résultats 2012 en forte baisse. Si ses activités en direction des consommateurs restent vives, Rentabiliweb précise que son offre de paiement Be2bill continuera d'être resserrée.

00fa000002643234-photo-le-groupe-rentabiliweb.jpg
La société française Rentabiliweb publie ses résultats financiers annuels pour 2012. Dans ce cadre, le groupe annonce une baisse de son chiffre d'affaires de 15,9% à 70 millions d'euros contre 83,2 millions l'an dernier. Son résultat opérationnel est également en forte baisse de 93,5% passant de 18 millions à seulement 1,18 million d'euros.

La société explique à nouveau le ralentissement de son activité BtoB (représentant l'an dernier un tiers du chiffre d'affaires du groupe) par l'arrêt de la commercialisation des Facebook Credits en juin 2011 et une « restructuration du portefeuille client de l'activité micro paiement ». En conséquence, Rentabiliweb indique avoir réalisé, sur ce segment, un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros sur l'exercice 2012 contre 34,1 en 2011.

Pour rappel, ces résultats en baisse peuvent également s'expliquer par le virage stratégique pris par la société en direction des solutions de paiement destinées aux professionnels. Rentabiliweb avait en effet mis 2,1 millions d'euros sur la table pour proposer un tel système de gestion du paiement en ligne.

Dans une note, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, président du Conseil d'administration du Groupe, se veut donc rassurant et ajoute qu' « accompagner les e-commerçants est un enjeu majeur pour les acteurs du web. Anticipant depuis 2 ans les mutations dans les comportements des internautes et les enjeux pour les e-commerçants, Rentabiliweb a construit une offre unique qui allie paiement et web-marketing. Cette offre convergente n'existe ni chez les banques traditionnelles, ni chez les prestataires de services de paiement, ni chez les acteurs du e-marketing ».

Pour l'avenir, la direction reste également confiante. Même si elle ne livre pas de prévisions, elle s'attend tout de même à ce que les premiers « indicateurs de 2013 confortent le Groupe dans le choix de sa stratégie ».

01f4000005730316-photo-chiffres-cles-ex2012.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top