Hyrule Warriors L'Ère du Fléau : on a joué au prequel de Breath of the Wild

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
09 novembre 2020 à 15h00
10

Afin de ne plus nécessairement attendre la sortie du jeu pour vous parler d'un projet qui nous tient particulièrement à cœur, Access Granted viendra évoquer le cas de tel chantier en accès anticipé, de telle production que nous avons eu l'occasion de découvrir en avant-première... Histoire de vous mettre l'eau à la bouche.

Histoire de faire patienter les joueurs jusqu'à la sortie de la suite de The Legend of Zelda: Breath of the Wild, Nintendo proposera le 20 novembre prochain un prequel sur sa Switch. En effet, Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau nous replonge dans le monde enchanteur mais torturé des dernières aventures en date de Link. Mais cette fois, c'est l'action qui est au cœur du gameplay. Voici nos premières impressions.

Un Warriors pas comme les autres

Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau est une sorte de spin-off dans son concept mais étroitement lié à la saga The Legend of Zelda. En effet, l'histoire se déroule un siècle avant les péripéties de Link dans Breath of the Wild (BOTW). Notre preux chevalier doit protéger la princesse et surtout repousser le Fléau Ganon avec l'aide de plusieurs acolytes. C'est donc un jeu qui s'adresse directement aux amoureux de la franchise et les clins d’œil ne manquent pas pour charmer les passionnés de l'univers imaginé par Shigeru Miyamoto.

Zelda n'hésite pas à en découdre !

Dans le cadre de cette preview, nous avons pu parcourir les deux premiers chapitres du titre. Cela équivaut à environ à huit heures de jeu en réalisant quelques objectifs secondaires. Comme tout bon « Warriors » qui se respecte, Koei Tecmo et Omega Force sont en charge du développement. Cependant, Nintendo n'est pas très loin pour s'assurer de la cohérence scénaristique et visuelle avec BOTW. Ainsi, Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau en reprend la direction artistique, l'esthétique des menus ou encore le design des personnages. Les puristes ne seront pas perdus !

Le design de Link n'a pas du tout changé depuis BOTW

C'est l'heure de la baston !

Ici, l'épopée se divise en plusieurs missions qu'il faut sélectionner sur la carte du royaume d'Hyrule. Généralement, les objectifs demandent de vaincre un maximum d'ennemis qui arrivent par vagues, de capturer des avant-postes ou encore de battre des boss. Inutile de s'attendre à de l'exploration ou à des moments paisibles. L'action est quasiment ininterrompue et plutôt jouissive. En plus de Link, divers personnages sont jouables comme Zelda, Daruk, Revali, Urbosa, Mipha et Impa. Tous possèdent une arme unique et disposent des mêmes capacités aperçues dans BOTW.

Le gameplay change sensiblement d'un personnage à un autre

Les modules de la tablette sheikah font donc leur grand retour en permettant à notre avatar de jeter des bombes, geler, arrêter le temps ou encore d'utiliser un aimant pour renvoyer des objets sur les ennemis. Ces compétences, si elles sont lancées au moment opportun, servent à réduire désorienter l'adversaire afin d'exposer sa jauge de point faible. Cette dernière apparaît aussi lors d'une esquive parfaite ou après une attaque bien spécifique. Une fois cette jauge vide, il est possible de délivrer un coup surpuissant à la cible. Globalement, le système de combat est efficace malgré une caméra qui a la fâcheuse tendance à mal se positionner sur les affrontements face aux boss et mini-boss.

L'action est parfois un peu... confuse ?!

Des premières minutes variées mais saccadées

Pourtant, malgré ce flot constant d'action à l'écran, cet Hyrule Warriors parvient à varier les plaisirs. En plus des missions principales liées à l'histoire, le joueur peut participer à des défis (tuer tant de monstres en 5 minutes, ne pas se faire toucher, utiliser un type d'arme particulier...) ou même apprendre de nouvelles recettes de cuisine qui octroient des bonus avant de partir à l'aventure. Il faut aussi débloquer l'accès aux marchands en récoltant les ressources adéquates sur le champ de bataille. Les à-côtés semblent donc nombreux.

Les monstres se sont bien acclimatés au désert Gerudo

Mieux encore (Attention SPOILER !!!), certaines phases permettent de contrôler les imposantes créatures divines de BOTW. Elles demandent bien souvent au joueur d'avancer en ligne droite en utilisant des armes dévastatrices. Assez grisants, ces courtes séquences sont sensiblement gâchées par une lisibilité de l'action pas toujours optimale. Et le framerate laisse également à désirer...

Car si le jeu est réussi sur le plan artistique, impossible d'en dire autant sur la partie technique. Effet de flou sur les textures, clipping, aliasing et résolution extrêmement faible gâchent clairement la fête en particulier en mode portable. Le rendu est bien plus convaincant sur un téléviseur. On appréciera tout de même la variété des décors visités et les cinématiques à la fois courtes et soignées. Le doublage français s'est aussi révélé être de très bonne facture au cours de ces premières heures.

Un vrai R2D2 à la sauce Zelda

Notre premier avis sur Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau

Ce second Hyrule Warriors est plaisant et facile à prendre en main. S'il va falloir attendre le test final pour juger le scénario dans sa globalité, l'histoire tient pour l'instant toutes ses promesses. La progression n'est pas non plus trop redondante et le gameplay des « Warriors » semble bien adapté à la sauce Breath of the Wild. À l'heure actuelle, seuls les graphismes et la technique en portable font vraiment tâche. Espérons le déploiement rapide d'un patch pour corriger ces errances difficiles à ignorer.

N'hésitez pas à télécharger la démo (qui permet de découvrir la totalité du premier chapitre) depuis l'eShop.

10
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Idée cadeau de Noël : ce pack découverte Philips Hue à -40% chez Darty
Economisez plus de 200€ sur l'aspirateur robot Xiaomi Roborock S5 Max sur Rakuten
Boursorama Banque offre jusqu'à 130€ de prime pour le week-end du Black Friday !
YouTube fait la guerre aux antivax avec son algorithme
L'enceinte Ultimate Ears Megablast à un prix jamais vu avant le Black Friday
Forfaits mobiles : les offres Black Friday sont déjà disponibles sur les forfaits sans engagement
Les écouteurs sans fil Sony WF-XB700 sont à un très bon prix chez Boulanger
Test Samsung Galaxy A21s : que vaut ce
Besoin d'un nouveau smartphone ? Voici notre sélection des meilleurs prix sur Rakuten
Economisez près de 50 % du prix de cette enceinte JBL Xtrem 2 chez Cdiscount
Haut de page