Reporters sans frontières réagit à son exclusion du SMSI

Par
Le 05 décembre 2003
 0

L’association de défense de la liberté de la presse fera entendre sa voix lors du Sommet mondial sur la société de l'information du 10 au 12/12/03 à Genève.

L'association de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières (www.rsf.fr) riposte à son exclusion du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) qui se tiendra du 10 au 12 décembre 2003 en Suisse, à Genève.

Dans une lettre datée du 3 septembre dernier, le Directeur exécutif du Secrétariat du SMSI, Pierre GAGNE, a notifié à Reporters sans frontières son « interdiction d'assister au Sommet. »

Cette décision faisait suite à la suspension de RSF de la Commission des droits de l'Homme des Nations unies. Cette suspension a été demandée par certains Etats, dont les régimes sont considérés par RSF comme « les plus répressifs envers la liberté de la presse ».

Avant d'être évincée de cette commission, Reporters sans frontières avait « vigoureusement dénoncé la mascarade que représentait la présidence libyenne à la tête de cette instance. »

Depuis, malgré l'opposition des caucus « médias et droits de l'Homme » du SMSI à l'exclusion de RSF, le Secrétariat exécutif du Sommet a maintenu sa décision.

Quoi qu'il en soit, Robert MENARD, secrétaire général de Reporters sans frontières, a affirmé mardi que l'organisation ferait « entendre sa voix haut et fort lors du Sommet mondial sur la société de l'information. »

Cette initiative prendra la forme « d'une action originale et médiatique », divulguée à l'occasion d'une conférence de presse à Genève. Robert MENARD et Claude MOISY, ancien Directeur de l'Agence France-Presse et membre du conseil d'administration de RSF, participeront à ce point presse.

A travers Patrice MUGNY, qui s'exprimera au nom du Conseil administratif, la ville de Genève apportera son soutien à l'organisation.

Pour mémoire, Reporters sans frontières défend les journalistes emprisonnés et la liberté de la presse dans le monde, soit « le droit d'informer et d'être informé(e), conformément à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme. »

RSF compte neuf sections nationales (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Suède et Suisse), et dispose de représentations à Abidjan, Bangkok, Istanbul, Montréal, Moscou, New York, Tokyo et Washington.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top