Free obligé de s'adapter face à ses mauvais résultats financiers

Par ,
le 18 mai 2018
 0
Après des résultats trimestriels décevants, Free est bien décidé à reprendre sa situation en main. Nouveau patron pour Illiad, sa maison-mère, bientôt une nouvelle Freebox V7 pour replacer sa vieillissante Freebox Revolution et maintenant un nouvel accord avec Orange pour le réseau Free Mobile.

Ce nouvel accord avec son partenaire, Orange, montre un tournant décisif pour l'offre mobile de Free.

Des résultats décevants poussent l'opérateur à faire face


Malgré une timide hausse du chiffre d'affaire d'Illiad - maison-mère de Free et Free Mobile - au dernier trimestre avec +0,8%, l'entreprise française effraie les investisseurs. Le cours de la bourse est d'ailleurs passé de 165€ à la fermeture à 135€ à l'ouverture le lendemain.

En effet, l'opérateur a enregistré pour la première fois une baisse de son chiffre d'affaire trimestriel de l'offre fixe, qui passe de 682 millions d'euros au premier trimestre 2017, à 672 millions cette année, soit -1,6%. La progression globale du chiffre est due à Free Mobile, qui monte de 511,2 millions d'euros au premier trimestre 2017 à 531,1 millions cette année, soit +3,9%.

Malgré tout, l'étoile montante ne convainc plus sur un marché toujours plus concurrentiel. C'est la raison pour laquelle Illiad investit toujours plus dans son infrastructure.

Free va devoir améliorer son offre fixe autant que son offre mobile pour faire face à ses problèmes. Un investissement qui le pousse à faire des changements.

free mobile étend la 4g à son forfait low cost_cropped_768x501


Nouveau patron, nouvelle box, nouveau partenariat


La conséquence directe de ces résultats a été un changement de direction et notamment du directeur général d'Illiad. Maxime Lombardini, en poste depuis 2007, cèdera donc la main à Thomas Reynard le 21 mai 2018. Jusqu'à présent directeur financier du groupe, ce fidèle à Xavier Niel compte bien redresser la barre.

Maxime Lombardini reste important dans la gestion de l'entreprise puisqu'il a été nommé président du conseil d'administration.

Tandis que la nouvelle Freebox V7 se fait attendre et promet monts-et-merveille, Illiad a d'ores et déjà décidé de changer de stratégie. Et ce n'est pas de bon cœur. Free Mobile va effectivement devoir déployer 10 000 antennes supplémentaires d'ici 2020, en plus des 10 000 actuelles, pour respecter les engagements de couverture 4G auprès de l'ARCEP.

fotolia antenne mobile réseau portable


L'entreprise ayant déjà investi 30% de son chiffre d'affaire dans ses structures pour les améliorer et ne pouvant pas pouvoir augmenter les investissements pour le moment, Illiad est sur le point de faire appel à Orange pour compléter son propre réseau. Depuis 2012 et le lancement de Free Mobile, Illiad loue le réseau 3G de l'opérateur français dans le cadre d'un contrat d'itinérance. Ce contrat, qui cessera en 2020, a déjà rapporté 3 milliards d'euros à Orange et devrait encore lui en apporter un nouveau.

Depuis plusieurs années, les deux groupes sont en discussions autour de la question et des négociations devraient avoir lieu après l'été. L'idée serait de déployer un réseau 4G conjoint de 3000 antennes par an dans les villes peu couvertes. Dès l'arrivée du réseau 5G, Free fera certainement de même pour limiter l'utilisation de son contrat 4G avec Orange.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top