Bouygues Telecom se repose encore un peu plus sur B&You

Par
Le 15 mai 2013
 0
Bouygues Telecom a dévoilé ses résultats pour le premier trimestre 2013. Si B&You lui permet tout juste de gagner 20 000 clients nets, chiffres d'affaires et résultats net sont en baisse.

0104000005575691-photo-logo-bouygues-telecom.jpg
B&You a confirmé au premier trimestre qu'il était bien devenu l'un des moteurs de Bouygues Telecom. La filiale « low-cost » du troisième opérateur mobile pèse aujourd'hui pour 13% de son parc total de clients. Sur le seul trimestre, elle a gagné 335 000 nouveaux utilisateurs, après une très forte hausse le trimestre précédent (+453 000), soit 1 413 000 clients au total. Bouygues se satisfait de la bonne forme de son offre sans engagement, qui a permis à l'opérateur de faire preuve « d'une bonne résistance commerciale ».

Voilà pour les bonnes nouvelles. Car Bouygues Telecom, dans son ensemble, est parvenu à gagner seulement 20 000 clients sur la période, contre 219 000 il y a trois mois. En cause, la forte chute du segment prépayé, qui accuse une perte de 170 000 clients. Bouygues Telecom a donc gagné 190 000 nouveaux abonnés forfaits sur les trois premiers mois de l'année.

Sur le haut-hébit fixe, le groupe annonce avoir gagné 68 000 nouveaux abonnés. Un chiffre qui intègre cependant les 23 000 anciens souscripteurs à l'offre Darty Box, racheté par Bouygues Telecom en mai 2012. La progression nette s'élève donc à 45 000 nouveaux clients.

Bouygues Telecom souffre toujours de la tendance baissière des prix dans le marché des télécoms. Les résultats financiers sont loin d'être satisfaisants, puisque le chiffre d'affaires affiche un recul de 16% sur un an, à 1,148 milliard d'euros. Pire, le bénéfice net s'effondre de 75% à 15 millions d'euros. Bouygues Telecom considère cependant que la base de comparaison sur un an lui est « particulièrement défavorable » puisque le marché n'avait pas encore entamé sa mutation au premier trimestre 2012.

Les trois opérateurs historiques ont connu un trimestre plus ou moins décevant. SFR a vu son chiffre d'affaires reculer de 11% au premier trimestre, justifié là encore par le contexte concurrentiel du marché.

Orange, lui, a limité la casse avec un recul de ses revenus de 1,8% sur un an au premier trimestre 2013. Il annonce par ailleurs une hausse de son parc d'abonnés de 2,6%. Les stratégies low-cost des opérateurs ont donc tout-de-même permis de répondre un peu plus efficacement à l'impact de l'arrivée de Free Mobile.

Pour le dernier arrivé sur le marché, la croissance est en effet spectaculaire. Il vient tout juste de franchir le cap des six millions d'abonnés mobiles, en ayant convaincu 870 000 nouveaux clients et représente maintenant 9% du marché.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top