5G : Alcatel-Lucent commence son lobbying auprès de Bruxelles

Par
Le 20 novembre 2014
 0
La 5G paraît loin, mais elle préoccupe Michel Combes, PDG d'Alcatel-Lucent. L'équipementier a mis ses oeufs dans le panier du très haut débit, et il intérêt à ce que les opérateurs jouent le jeu.

Michel Combes a tout misé sur le très haut débit et les réseaux IP pour sauver Alcatel-Lucent. En bonne posture pour réussir son pari, le PDG de l'équipementier télécoms essaie de préparer le terrain des futures infrastructures en interpellant directement Bruxelles. Invité au Digiworld Summit, une conférence organisée à Montpellier par l'Idate, il a notamment enjoint la Commission à promouvoir les investissements dans la 5G.


0190000006693992-photo-alcatel-lucent.jpg


Sa crainte : que l'Europe aborde cette technologie de la même manière que la 4G. C'est-à-dire, qu'elle « est à la traîne en termes d'investissements et de technologie ». Michel Combes, cité par l'AFP, insiste : « Nous avons besoin d'une Commission européenne forte pour être sûrs que l'on s'attaque à cette technologie. Il est clair à mes yeux que la 5G doit être conduite par l'Europe en termes d'innovation et de cybersécurité. »

Pour le dirigeant d'Alcatel-Lucent, il en va surtout de la réussite de son groupe sur les marchés européens, où il bataille avec Ericsson, NSN, Cisco et de plus en plus... Huawei. Il en appelle à un soutien des opérateurs, visant à renforcer leur position. En clair, Michel Combes somme l'Europe d'aider les dépenses des opérateurs en matière de 5G afin de s'assurer de futures commandes. Il en va de la pérennité de son entreprise.


A lire également :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Alcatel Lucent

scroll top