Facebook suspend 200 apps qui siphonnaient des données personnelles

Par ,
le 15 mai 2018
 0
Le siphonnage de données par Cambridge Analytica sur Facebook n'est peut-être que le début d'une série d'affaires similaires. Le plus grand réseau social du monde vient de suspendre 200 applications qui collectaient des données personnelles sans consentement.

L'enquête de Facebook sur la récupération et l'utilisation abusive de données personnelles de ses utilisateurs par des tiers bat son plein. Elle vient aujourd'hui de donner lieu à la suspension de 200 applications connectées au géant.

facebook pixabay


Facebook fait le ménage dans ses applications


En mars, le scandale Cambridge Analytica était révélé. On y découvre que les informations personnelles de 87 millions de personnes - principalement aux Etats-Unis - ont été captées par l'entreprise anglaise, pour ensuite être exploitées à leur insu. La société a depuis mis fin à toutes ses activités. Mais voilà qu'une enquête de Facebook vient d'aboutir sur la suspension, à titre provisoire, de 200 applications.

Une évaluation a été conduite par Facebook sur des milliers d'applications. Elle a permis de suspendre des apps dès ce lundi, mais les investigations ne font que démarrer. Facebook a indiqué, dans un communiqué, procéder maintenant à une enquête plus approfondie sur les applications incriminées. « Là où nous avons des doutes, nous allons mener des entretiens, demander des informations complémentaires, mais aussi mener un audit et même des opérations sur site (chez les éditeurs) si cela est nécessaire » explique Ime Archibong, vice-président de Facebook chargé des partenariats produits.

facebook fotolia


Vérifier si vos données ont été « volées »


Si l'enquête de Facebook révèle que d'autres applications ont utilisé de manière abusive des données personnelles, alors les utilisateurs concernés seront notifiés, et l'application concernée bannie de Facebook. Pour savoir si vos donnes sont en danger, Facebook a mis en place une page d'aide spéciale à cette adresse.

La Réglementation générale sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur dans l'Union européenne dans quelques jours. La conservation et la sécurité des données ainsi que le droit des personnes y sont au cœur. Facebook devra s'y soumettre...


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top