Blockchain : la France est-elle en retard ? Partie 1

Alain Clapaud
14 juin 2016 à 08h36
0

Une effervescence de projets commerciaux pour certains, idéalistes pour d'autres

L'écosystème blockchain français est encore très immature, les porteurs de projets qui visent le marché des entreprises cohabitent avec de nombreux développeurs idéalistes qui estiment que la blockchain va tout simplement changer le monde. Nouvelles façons de faire du commerce, de collaborer, de se déplacer ou même, de gérer des entreprises ou des États, son approche totalement décentralisée remet en cause effectivement bien des fondements de notre société actuelle.

Quels projets parviendront à réellement déstabiliser des pratiques vieilles de plusieurs centaines d'années pour certaines, nul ne le sait. Dans de nombreux cas, le rôle des États sera primordial dans l'assouplissement de la règlementation qui pèse sur de nombreux secteurs. Bercy semble enfin prêt à faire bouger les choses et permettre l'éclosion de champions de la blockchain dans l'Hexagone.

0226000008383970-photo-ethereum.jpg


Afin que les banques n'aient plus le monopole des prêts accordés aux PME, Emmanuel Macron, le ministre a profité de ce système sécurisé et décentralisé pour inciter particuliers et entreprises à leur accorder des financements avec intérêts. Des « minibons », sortes de bons de caisse (engagements à rembourser, émis par des sociétés en échange d'un prêt sur cinq ans) permettent ainsi aux grands comptes d'utiliser les plates-formes de financement participatif pour financer de plus petites entreprises. Ces bons permettent alors de dépasser la limite de prêt de 1 000 euros en matière de financement participatif.

Le besoin de définir un cadre

Récemment, plusieurs secteurs se sont interrogés quant à la nécessité de définir un socle commun de règles permettant d'encadrer la technologie. C'est notamment le cas de la doctrine juridique qui s'est penchée sur le domaine. Certains experts s'interrogent par exemple sur les risques que le caractère décentralisé de la blockchain ne lui nuise.

Hubert de Vauplane, ancien directeur juridique dans le secteur bancaire estimait à ce titre que la technologie pourrait être « contraire aux principes de la propriété intellectuelle. Toutes les opérations et les innovations intégrées dans le domaine ne seront pas soumises au droit de la propriété intellectuelle. Lorsque des entreprises vont développer leurs propres smart contracts au sein de blockchains privées, quel régime juridique appliquer ? ».

Malgré ces questionnements, le besoin de cadre est patent. La Commission des communications électroniques (CSSPCE) nous a ainsi précisé qu'à l'heure actuelle, certaines start-up françaises étaient encore réticentes à l'idée de développer leur activité. Des règles juridiques et réglementaires pourraient assurer une assise plus stable au secteur.

Technologie d'avenir ou simple effet de mode ? La rédaction de Clubic Pro penche pour la première assertion. C'est pourquoi elle est partenaire du Blockchain Day, le salon regroupant l'ensemble des professionnels du secteur. Pendant une journée, Novaway et la Cuisine du Web à Lyon organisent en partenariat avec la rédaction une série de conférences dédiées.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top