Guide photo : visée, capteur, zoom, types d'appareils… On vous dit tout !

Par
Le 12 février 2018
 0

Au jeu des quatre familles, comment faire bonne pioche ?


Comme tout ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, démarrons ce dossier en détaillant ce qu'on entend communément par compact, bridge, hybride et Reflex.

La famille des compacts


La grande famille des compacts propose une gamme d'appareils photo numériques large. L'éventail de prix s'étend d'une petite centaine d'euros à plus de 4 000 € pour certains bijoux technologiques, tels que le Sony RX1R II ou pour le surprenant Leica Q Typ 116, tous deux équipés du très recherché capteur 24 x 36 mm.

Mais qu'entend-on par « Compact » ?

Par compact, il faut comprendre appareil monobloc (objectif non dissociable du boîtier) avec visée à l'écran, ou éventuellement via un viseur optique, de plus en plus rare. En effet, ce mode de visée propose ici une petite lucarne est trop peu confortable. Étrangement, les dimensions assez variables (mais presque toujours inférieures aux appareils des autres catégories) n'ont pas réellement d'impact sur l'appellation compact. Puisque les prix font le grand écart, et dans un souci de clarté, nous avons repris des sous-catégories plus ou mois formelles qui permettront à chacun de s'y retrouver.

phpakp7vc


Kodak FZ53 ou le Polaroïd IX828. Les plus légers avoisinent les 100 grammes : des poids plumes dans l'univers de la photographie !

AW130, un tout terrain de 221 grammes qui offre l'avantage supplémentaire d'être connecté. Dans la même gamme, Canon, de son côté, propose le Powershot D30 à 218 grammes.

Le compact expert


L'offre montre ici d'un cran sur le plan de la finition des produits et de la qualité de prise en main. L'ergonomie devient « typée pro », en proposant plus de contrôles physiques (molettes, bagues, roues...) et photographiques (modes manuels, format RAW, réglages supplémentaires...). La qualité d'images évolue, de façon notable mais pas drastique, puisque les capteurs d'image embarqués sont légèrement plus gros.

phpwaqoeu


Le compact plein format


La crème de la crème des compacts. Sony a sorti en 2012 son RX1, le tout premier compact doté d'un capteur 24x36 mm. Ce type de capteurs plein format propose la meilleure résolution d'image possible. D'une qualité et d'une finition incomparables, ces compacts plein format affichent des prix supérieurs à 3 000 € voire supérieurs à 4 000 €. Leica s'est positionné sur ce créneau aussi, en proposant un superbe Q (Typ 116).

La famille des bridges


Les bridges sont des appareils de la famille des compacts au sens strict du terme. Leur taille correcte permet un bon compromis entre les compacts classiques, les hybrides ou les Reflex -dont les deux familles nécessitent de transporter, en plus des boîtiers, un objectif.

Le bridge est également caractérisé par une ergonomie avancée et un zoom optique surpuissant pouvant dépasser le facteur 45x (mais plus généralement autour des 40x). Il existe des zooms numériques, qui détériorent néanmoins la qualité de l'image. L'objectif n'est pas interchangeable, le capteur de même taille que sur la plupart des compacts standards. Cette catégorie d'appareils est en perte de vitesse.

phpbevssf


Outre le concept même du bridge qui a toujours été un peu bancal (encombrement proche reflex, mais qualité d'image de compact), la concurrence très forte des autres familles d'appareils, peut-être mieux pensées, ne laisse que peu de marges de manœuvre aux bridges. Le poids de ce type d'appareils est souvent supérieur à 350 grammes. Il est nécessaire de s'équiper d'un petit sac pour le transporter, car ce type d'appareils s'abime rapidement si l'on n'en prend pas soin.

La famille des hybrides


Cette famille est en fort développement et ne cesse de se perfectionner. Nous pouvons aujourd'hui réellement parler de véritable famille, qui propose chaque année plus de modèles. L'APN hybride est une véritable approche du concept de pont entre les compacts et les Reflex, plus qualitative que les bridges (mais moins polyvalente). Le gabarit du boîtier reste assez compact, fine et légère sans qu'aucune norme ne soit définie. L'appareil embarque un grand capteur (1 pouce chez Nikon, Micro 4/3 chez Panasonic, APS-C chez les autres), une monture d'objectifs interchangeables permet de changer d'optiques comme sur les reflex.

php1bypvp


Mais comme rien n'est parfait, la famille des hybrides comporte elle aussi ses défauts : encombrement supérieur à la plupart des compacts, gamme d'objectifs réduite (une quinzaine de références chez Nikon néanmoins et une dizaine chez Canon), nécessité de changer d'objectif, prix inspiré des reflex... Et attention : les montures des différentes marques d'hybrides ne sont pas les mêmes que celles des marques de reflex respectives.

En clair : un objectif pour un reflex Nikon ne se montera pas sur l'hybride Nikon, et inversement. Il en va de même pour tous les hybrides... Parfois des adaptateurs existent, parfois pas. Sony propose son mythique plein format A9 dans la gamme des hybrides, à un tarif avoisinant les 4 800 € à l'heure de la rédaction de ces lignes.

La famille des Reflex


Derniers mais pas des moindres, les Reflex constituent ce qu'il se fait de plus performant en matière de photographie numérique : qualité d'image (grâce à deux types de capteurs de grande taille et à des formules optiques pouvant être excellentes), réactivité, vitesse de mise au point et ergonomie (présence d'une vraie poignée).

L'atout phare du reflex, c'est sa visée, dite précisément Reflex. Elle renvoie la scène telle que l'œil la voit et telle que le capteur la verra. La couverture n'est pas toujours à 100 % du cadrage, la luminosité et la taille du viseur varient selon la gamme à laquelle appartient le boîtier, mais c'est incontestablement ce qu'il se fait de plus confortable et efficace.

phpcmyu0e


L'autre caractéristique du reflex, c'est qu'il dispose d'une monture spécifique pour les objectifs, permettant d'en changer selon ses besoins. Mais un reflex est encombrant, coûteux (encore que la volonté des constructeurs de proposer des Reflex grand public a considérablement fait baisser les prix), peu discret et sujet au risque de poussières sur le capteur (à chaque changement d'objectif)... En termes de prix, vous en aurez pour toutes les bourses : à partir de 300 € en moyenne pour un boîtier nu neuf entrée de gamme, toutes marques confondues jusqu'à presque 7 000 € pour le Nikon D5.

Ces quelques éclaircissements donnés, il faut maintenant bien garder à l'esprit que la notion de famille à moins de sens aujourd'hui que fut un temps. Les Reflex, le haut du panier en photo, se sont outrageusement simplifiés de sorte à séduire une clientèle toujours plus néophyte, tandis que les compacts tendent à se perfectionner toujours plus pour attirer des utilisateurs voulant faire moins de compromis sur la qualité d'image tout en restant sur du gabarit modeste. Ou pour des utilisateurs de reflex cherchant un complément plus facile à transporter. Et les hybrides viennent pile s'intercaler entre ces deux univers. Il y a donc plusieurs degrés dans la plupart des paramètres à prendre en compte, notamment la qualité d'image où tout ne se résume pas à Reflex = excellent, compact = moyen.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top